blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette professeure-documentaliste depuis 2008, passionnée de lecture, de culture et de tout ce qui touche au métier. Maman de Mini-Noisette (2015) et de Micro-Noisette (2019), je parle aussi des livres pour les plus petits.

08 octobre 2019

Des astres

Couv-Des-Astres-620x986Des astres
de Séverine Vidal

Ed. Sarbacane
16€ / 234 p. / 2019

La 4ème de couverture : C'est l'histoire de Pénélope, une fille que sa mère n'a jamais su aimer. Une fille transparente, timide, terrifiée par la vie... au point de ne pas se sentir la force, le jour venu, d'élever son bébé.
Au point de l'abandonner en pensant le sauver.

C'est l'histoire de Romane, une fille qui n'a jamais connu sa mère biologique. Une fille heureuse, épanouie, gourmande de vie... mais à qui il manque toujours quelque chose.
À qui il manque toujours quelqu'un.

C'es l'histoire des mères et de leurs filles, qui raconte combien, parfois, les mères peuvent nous détruire et combien parfois, elles nous sauvent.

Mon avis : Des astres est le récit de relations. Relations entre les mères et leurs filles, relations dans le couple. Il parle des mères toxiques, des mères qui n'arrivent pas à s'assumer mères, des mères débordantes d'amour, et des filles qui s'élèvent malgré leur mère, des filles qui sont pleines de vie grâce à leur mère ou malgré elle, des filles qui voudraient se détacher de leur mère ou s'y accrocher. Les sentiments évoqués sont forts et entiers, que ce soit dans le positif ou dans le négatif.

Pénélope, Romane, Irène, Nathalie, autant de femmes qui questionnent la relation mère-fille.

Et puis il y a les hommes, qui questionnent la relation de couple. L'amour, oui, mais aussi la trahison, la lâcheté, la jalousie. La figure paternelle, heureusement, redore le blason des hommes qui ne sont pas ici sous leur meilleur jour.

Le début de ce roman m'a quelque peu surprise, j'ai trouvé qu'il était très adulte alors que je m'attendais davantage à un roman pour adolescents. Mais je dois préciser que j'ai souvent cette impression avec les romans de chez Sarbacane qui, d'ailleurs, ne sont pas estampillés jeunesse. Le récit comence avec Pénélope, la quarantaine, prof de français, qui va déjeuner chez sa mère tous les mercredi. Je ne m'attendais pas à cela et j'ai été destabilisée. Mais dès que l'on commence à entrevoir leur relation particulière, cela intrigue. Et puis Romane arrive dans le récit et on commence à comprendre page après page comment les personnages vont être liés et cela prend tout son sens. 

La partie sur les relations de couple est la plus saisissante car on ne s'y attend pas. Je ne vais donc pas en dire davantage, mais je l'ai trouvé intéressante et bien écrite, surtout que c'est un sujet d'actualité.

Des astres, désastre, un titre sublime pour un roman passionnant.

De Séverine Vidal, j'ai déj présenté Nos coeurs tordus 1, Nos coeurs tordus 2, Quelqu'un qu'on aime, Polaroïd, Les petites marées, Huit saisons et des poussières et la nouvelle A l'ancienne dans 16 nuances de premières fois.

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur
-La présentation de l'autrice

Tags : , , , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:36 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Des astres

Nouveau commentaire