blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette professeure-documentaliste depuis 2008, passionnée de lecture, de culture et de tout ce qui touche au métier. Maman de Mini-Noisette (2015) et de Micro-Noisette (2019), je parle aussi des livres pour les plus petits.

bannière blog

Posté par petite noisette à 10:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]

04 mars 2021

ChrOniQues de Tindharia : la belle au Chant DOrmant

9782373490008_1_75

Chroniques de Tindharia
La belle au chant dormant
Tomes 1-2-3
de Ayumi Fujimura
Haruka Shimotsuki
et Nao Hiyama

Ed. Nobi Nobi
2015 / 178 p. / 7,90€
Série complète

La 4ème de couvertureDans l'univers médiéval fantastique de Tindharia, le petit village de Rhubarb est le dernier endroit où naissent les Mesyaria, jeunes magiciennes qui tirent leur pouvoir de chansons ancestrales. Cherchant à vivre en paix, les habitants de Rhubarb se sont retranchés depuis de nombreuses années loin des guerres de territoires en jeu à la Capitale mais surtout loin des dangers des attaques de Nerls, bêtes mystiques avides de sang. Vivant à Rhubarb depuis leur naissance, Layle, fils d'un héros mort à la guerre et Citra, apprentie Mesyaria, ne connaissent rien du monde extérieur. Pourtant suite à l'arrivée de mystérieux chevaliers noirs, une terrible tragédie vient frapper le village : le destin de nos deux enfants en est alors bouleversé à jamais, et c'est un voyage épique qui commence pour eux !

Mon avis : J'essaye petit-à-petit de lire les mangas du CDI, pas facile parce que, forcément, ils sont tout le temps empruntés. J'ai profité que les 3 tomes de cette série soient disponibles pour les emprunter. C'est l'une des rares séries complètes que j'ai au CDI : 3 tomes, c'est parfait pour une série dans un CDI !

69677632_14030486 9782373490152_cg

 

Le sous-titre La belle au chant dormant m'avait interpellée, je pensais qu'il y aurait une référence à La belle au bois dormant, mais non. Layle et Citra sont deux adolescents amis depuis l'enfance qui vont partir sur les routes ensemble suite à l'assassinat de leur ami Elfyn. Rosa, la soeur jumelle de Citra est partie à la capitale depuis des années afin d'être la Mesyaria, celle qui donne sa force au soleil par son chant. Layle et Citra sont à la recherche des chevaliers noirs qui ont assassinés Elfyn, et pour cela ils partent en direction de la capitale. Sur leur route, ils vont croiser différents personnages et vont en apprendre beaucoup sur le monde qui les entoure. Dans leur village reculé, ils n'avaient pas conscience de tout cela. 

Chroniques de Tindharia est une série intéressante. Le premier tome m'a paru un peu confus, j'ai eu du mal à discerner certains personnages. Mais petit-à-petit, c'est plus clair et j'ai pris plus de plaisir avec les deux tomes suivants. Le fait qu'il y ait une fin au tome 3 est sympa, ça change des séries à rallonge. Toutefois, si la brieveté de l'histoire fait que les événements s'enchaînent et qu'on n'a pas le temps de s'ennuyer, j'ai trouvé que parfois c'était un peu trop rapide. La conclusion finale est belle mais il y a un certain nombre de personnages secondaires ou de petites intrigues qu'on aurait aimé recroiser. 

Une série sympathique et pratique du fait de ses 3 tomes. J'ai pris plaisir à la lire mais je ne pense pas qu'elle me marquera longtemps. 

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur
-L'avis de Lirado

Tags : , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:30 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mars 2021

EmbrOuilles au cOmptOir de la Fesse Plate

9782377421039-475x500-1

Embrouilles au comptoir de la Fesse Plate
de Gilles Abier
et Mini Ludvin (dessin)

Ed. Poulpe fictions
9,95€ / 232 p. / 2021

Le résumé de l'éditeurLe long de la Baie des Toucans, entre des montagnes infranchissables et une jungle touffue, se cache le Comptoir de la Fesse Plate. C’est là que les pirates de l’île sans nom ont choisi d’entreposer leur trésor… et d’installer leurs enfants, surnommés les Coquins, sous la surveillance de leur préceptrice et du boucanier Barbe-Sale. Cependant, à peine les pirates ont-ils repris la mer que des choses étranges se produisent : un vol a lieu près du fort, un animal se met à terroriser la population…

Inquiets, les Coquins décident de mener l’enquête, inconscients des dangers qui s’annoncent. Parfois l’ennemi ne vient pas de l’extérieur. Parfois, l’ennemi est parmi nous…

Mon avis : Voici un roman qui me faisait très envie ! Le titre est super drôle (d'ailleurs Mini n'arrête pas d'en parler, ça le fait beaucoup rire) et la couverture est magnifique ! Le dessin de couverture de Mini Ludvin est trop beau et donne vraiment envie de découvrir ces Coquins ! Il y a également quelques dessins dans le roman, ce qui est très sympathique. 

Les Coquins viennent d'arriver au Comptoir de la Fesse Plate, ils vont devoir aller à l'école tous les jours mais ça ne les enchante pas trop, ils préfèrent se promener et vivre plein d'aventure. Quand Walter est accusé d'un vol qu'il n'a pas commis, les Coquins décident d'enquêter sur ce mystère... Surtout qu'à cause de cette accusation, on leur interdit l'accès au Triple Buse, qui est pourtant leur navire ! Leurs parents, pirates, ne sont pas là, mais ça ne les empêche pas de se débrouiller très bien tout seuls pour faire éclater la vérité. 

C'est un roman que j'ai bien aimé. Les Coquins sont drôles et sympathiques et sont entourés de personnages tous intéressants. J'ai eu du mal à démarrer dans ma lecture, je trouvais qu'il y avait beaucoup de personnages et que les faits passés n'étaient pas forcément bien explicites... jusqu'à ce que je comprenne qu'il s'agissait d'un tome 3 ! Alors clairement ça peut se lire séparemment, mais je pense qu'il vaut mieux commencer par les premiers (mais, je le répète, on comprend quand même en ne lisant que celui-ci !)

C'est un roman pleins d'aventures qui ravira les jeunes lecteurs ! Les enfants sont les héros, ils se débrouillent seuls et ne manquent pas de ressource. De vrais petits pirates en herbe !

le-tresor-de-l-ile-sans-nom 006517220

 

De Gilles Abier, j'ai déjà présenté La piscine était vide, Accrocs, Je sais que tu sais et une nouvelle dans 16 nuances de premières fois

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur

Rd5f0006c34a56e518bcbfe4b12a1d096

Merci à l'éditeur !

Tags : , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:52 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2021

La vie en vert fluO

9782317022692

La vie en vert fluo
de Coline Pierré (texte)
et Gilles Freluche (dessin)

Ed. Mango jeunesse
14,50€ / 64 p. / 2020

La 4ème de couvertureRien ne va plus dans le village depuis l'arrivée de l'Usine de recyclage Détruitout ! Une fumée verte mystérieuse, des boissons au goût bizarre et des animaux à cinq pattes : il n'en faut pas plus à Monia, Saana et Arnold pour mener l'enquête ! Cette usine est-elle aussi écologique qu'elle le prétend ?

Mon avis : J'ai découvert cet album il y a peu, lors d'une séance de dédicace de Coline Pierré pour Elle est le vent furieux. Je l'ai pris pour Mini-Noisette et il est enchanté ! 

L'histoire est vraiment sympa, le lecteur suit un groupe de trois amis, Monia, Sanaa et Arnold qui vont mener leur enquête face aux étranges phénomènes qu'ils peuvent observer dans leur ville. En effet, depuis que l'usine Détruitout est en fonctionnement, il se passe des choses étranges... Tout leur quotidien est bouleversé : non seulement cette usine recycle TOUS les déchets, mais elle en fait des boissons pour les citoyens ! Petit-à-petit, les 3 enfants vont trouver que leurs parents agissent de plus en plus bizarrement, ils sont euphoriques, ils se mettent à parler en rimes, mais surtout, ils sont complétement accros à leur "café vert" et leur "vin composté". Discrètement, Monia, Sanaa et Arnold se faufilent dans le parc de l'usine et découvrent... des plantes qu'ils n'ont jamais vu ailleurs et des animaux extraordinaires ! Tout ça n'est pas normal !! Les adultes étant complètement contaminés, ils doivent se débrouiller seuls avec les autres enfants pour détruire Détruitout. 

Mini et moi avons beaucoup aimé cette histoire, dès le début Mini me disait "j'espère qu'ils vont détruire Détruitout !" C'est la première fois que je lis une histoire écologique avec ce scénario, c'est vraiment bien fait. Ca permet d'avoir une réflexion sur le recyclage, sur ce que ça implique vraiment. Ca permet de montrer qu'il faut toujours avoir un esprit critique, ne pas se faire avoir par la publicité même si ça paraît être une action intéressants, comme ici le recyclage. 

Nous avons également beaucoup aimé les illustrations de Gilles Freluche. Les passages avec beaucoup de vert et de fluo sont vraiment très beaux !

Mini-Noisette a beaucoup aimé cette lecture que nous avons fait à deux dans un premier temps, et depuis il le prend très souvent pour le lire tout seul !

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur

logo mini lit

Tags : , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:47 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mars 2021

MOn coffret MOntessOri des drapeaux du mOnde

9782092787922

Mon coffret Montessori des drapeaux du monde
de Eve Herrmann

Ed. Nathan
2016 / 22,90

La description de l'éditeur : Un matériel Montessori incontournable pour découvrir les pays du monde et leurs drapeaux.

Le matériel Montessori invite l'enfant à découvrir, à discuter, à observer.
Ce coffret permet à l'enfant de découvrir 50 drapeaux du monde, ainsi que leurs origines.

Contenu : 
-Une carte du monde sous forme de 8 grandes pièces de puzzle à assembler
-50 drapeaux
-1 livret

Age : à partir de 6 ans
Nombre de joueurs : /
Temps : /

Mon avis : Mini a reçu ce coffret à son anniversaire, on s'était dit que ça pourrait être bien pour lui car il aime bien chercher les pays sur la carte du monde (le must étant le set-de-table planisphère, il peut passer tout le repas à chercher les pays)

Le plateau, qui est un puzzle de 8 grosses pièces, est bien épais, il est parfaitement adapté pour que l'enfant puisse y planter ses drapeaux dans les petits trous prévus à cet effet. Mini connaît déjà quelques drapeaux, qu'il place rapidement (la France, l'Angleterre, les Etats-Unis, le Brésil, la Chine... -merci les maîtresses !)

Pour les autres, il utilise le petit livret qui reprend chaque continent et qui montre où placer les drapeaux. Comme il sait lire, c'est super facile, mais je pense qu'on peut le faire également sans savoir lire. Dans le livret il y a également une page par pays pour expliquer le drapeau ainsi que quelques petites informations sur le pays. 

C'est un coffret vraiment très sympa pour apprendre tout en manipulant. L'enfant pourra ainsi découvrir et connaître de nouveaux pays, leurs drapeaux, et leur position géographique, en rapport avec les continents. 

Un coffret avec lequel Mini aime bien jouer !

20210206_170341[1]

20210213_161320[1]

20210213_161516[1]

20210206_170344[1]

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur

Tags : , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:54 - 16. Détente/Activités/Jeux - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2021

Je t'aime à chaQue instant

9782324024764ORI

Je t'aime à chaque instant
de Suzanne Bogeat (texte)
et Maurèen Poignonec (dessin)

Ed. Gründ
2021 / 32 p. / 12,95€

La 4ème de couvertureUn bisou dans le cou pour me réveiller, un câlin pour me donner du courage, des chatouilles pour sécher mes larmes... À chaque instant de la journée, Papa et Maman savent me parler et me rassurer. Et si ces gestes doux étaient la plus belle manière de me dire qu'ils m'aiment ?
 
Une tendre histoire à partager en famille, en admirant les effets argentés sur toutes les pages.

Mon avis : Je t'aime à chaque instant est un grand album avec un beau message comme on les aime ! Le lecteur suit un enfant tout au long de la journée, c'est lui le narrateur. Il parle de ses parents, avec qui il s'est disputé la veille, et de tout ce qu'ils font ensemble tout au long de la journée. L'objectif étant de montrer que même si on est en colère, même si on n'est pas toujours d'accord, les parents aiment toujours leurs enfants et le leur montre dans les petits gestes du quotidien. 

Au-delà du joli message qu'il est important de passer aux enfants, j'ai bien aimé dans cet album que l'enfant ne soit pas identifié fille ou garçon. J'ai également aimé que dans le discours il dise "tu" au parent, sans identifier la mère ou le père. Dans les dessins on voit bien les deux et chacun fait des choses différentes, mais ce n'est pas précisé dans le texte et ça laisse plus de liberté au lecteur de s'identifier. 

Comme toujours, les illustrations de Maurèen Poignonec sont magnifiques et subliment la douceur qui émane de cet album.

Bref, un très joli album comme on les aime !

De Maurèen Poignonec j'ai déjà présenté Le livre de mes émotions, ainsi que ses déclinaisons : L'amour, La joie, La jalousie, La timidité, La peur, La colère et le Jeu des émotions. J'ai aussi présenté Les secrets de la petite souris.  

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur
-L'avis de Orbe

3052700000016

 

Merci aux éditions Gründ !

logo mini lit

Tags : , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:52 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

LéOn

31142LW2wnL

Léon
de Leon Walter Tillage

Ed. Ecole des loisirs
Coll. Neuf
1999 / 89 p. / 7,10€

Le résumé de l'éditeurLéon Walter Tillage est né en 1936, en Caroline du Nord. Son arrière-grand-mère était esclave, son père, métayer. Métayer, alors, cela voulait dire travailler toute l'année pour payer les dettes de l'année précédente, et ne jamais rien posséder soi-même. Être noir, dans les années quarante et cinquante, cela signifiait qu'on pouvait entrer dans certains magasins, mais par la porte de derrière, et qu'on entendait l'employé demander aux clients blancs : « Est-ce qu'il vous dérange ? Cela vous ennuie-t-il qu'il reste là ? Voulez-vous que je le mette dehors ? » Cela signifiait surtout qu'on pouvait perdre la vie, sans raison et sans espoir de justice.
Le père de Léon est mort sous les yeux de sa femme et de ses enfants, écrasé par une voiture conduite par de jeunes Blancs. Ils lui ont foncé dessus à deux reprises, pour s'amuser. Léon avait tout juste quinze ans. Il se souvient d'avoir longtemps fait sept kilomètres à pied pour aller à l'école. Il se souvient que le conducteur du bus scolaire des Blancs arrêtait son véhicule pour que ses petits passagers puissent aller jeter des pierres aux écoliers noirs. De l'angoisse des siens les soirs où ils savaient que les membres du Ku Klux Klan allaient sortir. Il se souvient aussi que ses parents disaient : « Ç'a été voulu comme ça. C'est comme ça que ça doit être. Vous n'obtiendrez jamais d'être les égaux des Blancs », et qu'il a refusé de les croire. Il a préféré écouter les paroles de Martin Luther King et risquer sa vie en participant à des marches pacifiques. Et un jour, enfin, les premières victoires sont venues. 

9782211307086

Mon avis : Dans ce petit livre, Léon raconte sa propre enfance. Une enfance au XXème siècle aux Etats-Unis, une enfance pendant la ségrégation. Si l'esclavage est maintenant abolit, les Noirs ne vivent pourtant pas beaucoup mieux. Ils travaillent 7 jours sur 7 pour rembourser leurs "dettes", à savoir l'argent qu'on leur a donné en avance sur leur salaire pour pouvoir manger et s'habiller. Ils vivent très pauvrement et les Blancs ont tout pouvoir sur eux. La vie de Léon est vraiment difficile, et ce texte transcrit bien l'ambiance de l'époque. 

C'est un témoignage pas si facile à lire, pas forcément très entrainant. Il s'agit surtout d'épisodes racontés les uns après les autres sans véritable fil conducteur. S'il est justement intéressant car c'est un véritable témoignage, il sera peut-être difficile à lire pour un jeune lecteur non préparé. 

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur

black history month logo

Tags : , , , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:07 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 février 2021

Blanc autOur

9782505082460-couv

Blanc Autour
de Wilfrid Lupano (texte)
et Stéphane Fert (dessin)

Ed.Dargaud
144 p. / 19,99€ / 2021

La 4ème de couverture : 1832, Canterbury. Dans cette petite ville du Connecticut, l'institutrice Prudence Crandall s'occupe d'une école pour filles. Un jour, elle accueille dans sa classe une jeune noire, Sarah.

La population blanche locale voit immédiatement cette « exception » comme une menace. Même si l'esclavage n'est plus pratiqué dans la plupart des États du Nord, l'Amérique blanche reste hantée par le spectre de Nat Turner : un an plus tôt, en Virginie, cet esclave noir qui savait lire et écrire a pris la tête d'une révolte sanglante. Pour les habitants de Canterbury, instruction rime désormais avec insurrection. Ils menacent de retirer leurs filles de l'école si la jeune Sarah reste admise.

Prudence Crandall les prend au mot et l'école devient la première école pour jeunes filles noires des États-Unis, trente ans avant l'abolition de l'esclavage. Nassées au coeur d'une communauté ultra-hostile, quelques jeunes filles noires venues d'un peu partout pour étudier vont prendre conscience malgré elles du danger qu'elles incarnent et de la haine qu'elles suscitent dès lors qu'elles ont le culot de vouloir s'élever au-dessus de leur condition. La contre-attaque de la bonne société sera menée par le juge Judson, qui portera l'affaire devant les tribunaux du Connecticut. Prudence Crandall, accusée d'avoir violé la loi, sera emprisonnée...

Mon avis : Cette bande-dessinée se passe au XIXème siècle aux Etats-Unis. Sarah se demande pourquoi le bâton a l'air cassé lorsqu'on le plonge dans l'eau. Elle a soif d'apprendre, et s'adresse à Prudence Crandall la maîtresse de maison. Prudence décide de transformer son école pour jeunes filles blanches en école réservée aux jeunes filles noires. Les jeunes filles arrivent petit-à-petit pour étudier dans cette école, mais toute la communauté autour va s'insurger contre cette décision. On leur ferme l'accès aux commerces et à l'Eglise, on leur fait des procès, on souille l'eau de leur puit, on va même jusqu'à incendier leur maison... Mais Prudence résiste...

Cette bande-dessinée est très intéressante, le lecteur suit particulièrement Sarah et les premières filles noires arrivées à l'école. En parallèle, on apprend aussi à connaître l'histoire de Nat Turner, un esclave qui s'est révolté et à massacré ses maîtres esclavagistes. Cette histoire terrorise la majorité des blancs, ils ont l'impression que tous les Noirs sont des Nat Turner en puissance. Ils pensent que s'ils acceptent cette école, les Noirs vont tous venir les massacrer. Et même si cette histoire a lieu dans une région des Etats-Unis où l'esclavage est déjà abolit, la majorité des Blancs pense que cela est bien suffisant et que les Noirs ne doivent pas chercher à s'élever au-delà de leur condition. 

Cette BD montre qu'il n'y a pas d'un côté le Sud avec les Etats encore esclavagistes et de l'autre le Nord avec des citoyens qui pensent que l'esclavage c'est mal et que les Noirs sont les égaux des Blancs. Bref, on voit qu'il y a encore beaucoup de chemin à faire pour que leurs conditions de vie s'améliorent. 

L'histoire est vraiment intéressante même si elle n'est pas facile tant la cruauté de la majorité des Blancs est présente, on sent d'ailleurs ici les prémices du Ku Klux Klan qui sera créé quelques années plus tard. Quand aux dessins, je les trouve vraiment magnifiques. Un petit bémol cependant pour moi, au début j'ai eu du mal à distinguer les personnages Blancs des personnages Noirs et ça m'a gênée dans ma lecture. Cela dit, une fois que j'étais bien lancée je les ai davantage reconnus et ça ne me gênait plus. J'aime beaucoup le style de dessin ainsi que les couleurs utilisées. 

Une Bande-dessinée très intéressante, pour adultes ou pour un CDI de lycée. A noter qu'il s'agit d'une histoire vraie et qu'à la fin de la BD il y a des pages qui expliquent ce que deviennent les personnages. 

De Wilfrid Lupano j'ai déjà présenté Le loup en slip, Le loup en slip hip hip, Sept nains, Les vieux fourneaux 1-2-3 et 4.

+ d'avis :
-La présentation de l'éditeur
-L'avis de Noukette

black history month logo

Tags : , , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:56 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [1] - Permalien [#]

La Princesse impatiente et le haricOt magiQue

9782210968035-g

La princesse impatiente et le haricot magique
de Nathalie Somers (texte)
et Jess Pauwels (dessin)

Ed. Magnard jeunesse
6,20€ / 2020 / 29 p.

Le résumé de l'éditeur : Les nouvelles aventures de la princesse Aurélia, toujours aussi marrantes et farfelues !

C’est bien connu : pour le jardinage comme pour le reste, la princesse Aurélia a horreur d’attendre. Heureusement, un vieil homme lui propose une graine capable de faire pousser un haricot à la vitesse de la lumière ! Mais ce qu’elle ne sait pas, c’est que ce haricot géant va l’emporter bien au-delà des nuages, vers une nouvelle aventure aussi excitante que dangereuse !

Mon avis : La princesse impatiente et le haricot magique est une réécriture du célèbre conte Jacques et le haricot magique. Aurélia est une princesse impatiente : elle ne peut pas prendre le temps ni attendre ! C'est le printemps et Aurélia se dit qu'elle va faire des plantations, alors elle se rend au marché et achète des graines. Mais on la prévient : il faudra patienter pour que ça pousse. Aurélia est tellement déçue et en colère ! Alors quand un vieil homme lui propose de lui vendre à prix d'or une  graine qui pousse instantanément, elle n'hésite pas ! Mais Aurélia ne s'attendait pas à faire une pousser une plante si magique ! Celle-ci monte haut dans le ciel et l'entraîne dans les nuages, là où vit un terrible ogre. Elle y fera la rencontre de Jacques, et l'aidera à s'échapper. 

L'histoire est très sympa, elle reprend le conte que les enfants reconnaîtront sans problème. Si l'impatience d'Aurélia est négative au début, elle devient finalement une qualité qui permet de sauver Jacques et de prendre les bonnes décisions rapidement. 

Ce petit roman est adapté aux jeunes lecteurs. Le texte est découpé par syllabe avec un jeu de couleur (par un orthophoniste). La police d'écriture est également adaptée. 
Sur la version il y a notée "lecture aidée CP" et sur le site de l'éditeur "CE1-CE2 premiers romans" donc je ne sais pas si cela a été modifié avant ou après. Quoiqu'il en soit c'est un petit roman que Mini-Noisette, actuellement en CP, a lu sans aucun problème mais il lit couramment donc c'est un texte à réserver à ceux qui connaissent déjà bien tous les sons et qui peuvent lire des paragraphes assez conséquents. 

Un petit roman que Mini et moi on a bien aimé ! On ira sûrement lire les autres de la collection. 

20210217_111408

Dans la même collection il existe aussi La princesse impatiente et La princesse impatiente et la belle au bois dormant

De Nathalie Somers, j'ai déjà présenté Journal d'un amnésique

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur

téléchargement

Merci à l'éditeur !

logo mini lit

Tags : , , , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:53 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2021

The hate U give

9782092576731-475x500-1

The hate U give
La haine qu'on donne
d'Angie Thomas

Ed. Nathan
2017 / 17,95€ / 495 p.

La 4ème de couvertureStarr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

9782092576731

Mon avis : A sa sortie, ce roman a fait beaucoup parler de lui, aux Etats-Unis et en France. Je ne l'avais pas lu, je le trouvais gros et je pensais qu'il serait long à lire. Encore une fois, c'est le challenge d'Enna qui m'a motivée. J'avais vu le film et j'avais très envie de découvrir le texte original, que j'ai trouvé à la bibliothèque. Finalement, malgré les 500 pages, il est vraiment très facile à lire. C'est fluide, simple, et on a envie de connaître la fin. Je pense que je vais l'acheter pour le CDI car il est vraiment accessible aux collégiens.

Le thème des violences policières contre les Noirs est toujours autant d'actualité malheureusement, et même je dirais qu'on en parlait moins en France à l'époque alors que maintenant si. 

Le lecteur suit Starr, une jeune fille de 16 ans qui vit dans une banlieue américaine en plein quartier difficile. Un quartier quasiment exclusivement Noir. Le père de Starr faisait parti d'un gang, il a fait de la prison. A sa sortie, il a décidé de changer de vie et d'envoyer ses enfants dans une école privée d'un autre quartier, une école quasiment exclusivement Blanche. Starr ne se sent à sa place nulle part et doit jouer un rôle partout où elle va. Alors qu'elle retrouve son ami d'enfance, celui-ci est assassiné par un policier devant ses yeux. Un tournant dans sa vie. Désormais, Starr va se battre pour dénoncer toute cette violence. 

Le roman est un vrai page-turner, beaucoup de choses se passent, beaucoup de thèmes sont traités. Mais tout est très bien ficelé !

J'ai lu la version avec la couverture de droite, celle sur laquelle on voit l'actrice de l'adaptation en film de 2019. J'avais vu le film au cinéma à sa sortie, et je l'avais vraiment bien aimé. Par contre je préfère la couverture d'origine, je trouve qu'on voit mieux que le personnage est Noir, notamment grâce à la coupe afro et aux jambes nues, je la trouve plus percutante. 

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur
-L'avis de Nathalie sur Délivrer des livres
-L'avis de Sophie sur Délivrer des livres
-L'avis d'Enna

black history month logo

 

emprunté à la med

Tags : , , , , , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:04 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [3] - Permalien [#]

 

© blogonoisettes.canalblog.com | 2007-2021 | Blog sous contrat Creative Commons