blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette professeure-documentaliste depuis 2008, passionnée de lecture, de culture et de tout ce qui touche au métier. Maman de Mini-Noisette (2015) et de Micro-Noisette (2019), je parle aussi des livres pour les plus petits.

27 août 2016

Fake Fake Fake

51lGORdSNFL

Fake Fake Fake
de Zoë Beck

Ed. Milan
Coll. Macadam
217 p. / 2016 / 12,50€

La 4ème de couverture : Un prénom pourri, des chaussures taille 49, pas un poil sur le torse et des parents bobos artistes : Edvard, 14 ans, est mal parti pour séduire Constance. D’autant qu’au collège, Henk et sa bande de gros bras ne le lâchent pas. Alors, sur Facebook, Edvard devient Jason, Américain en voyage scolaire. Jason, le double rêvé et parfait… Constance mord à l’hameçon. De mensonge en mensonge, les demandes d’amis explosent, et la machine s’emballe…

Mon avis : Un sale gosse ! C’est ce que j’ai pensé d’Edvard pendant toute la première partie du récit. Et puis pendant la suite aussi. Un peu moins, mais quand même : un vrai sale gosse.
Je trouve que la 4ème de couverture ne reflète vraiment pas ce qui est au centre du récit.
Au centre du récit, il y a Edvard. Mal dans sa peau, amoureux de Constance qui sait à peine qu’il existe. Edvard avec des parents bobos, végétariens et tout. Assez ridicules (ils m’ont un peu fait penser à ceux de Plus tard je serai moi). Mais surtout, il y a un ado qui ne pense qu’à lui ! Pas une seule fois il n’essaye de comprendre ses parents, ses amis, ses voisins. Tout tourne autour de lui et il fait des caprices comme un gamin de 5 ans. Bref, détestable.
Mais… tellement détestable qu’il en devient drôle ! Franchement, je ne sais pas du tout si c’est voulu par l’auteur car je n’ai pas trouvé d’ironie à la manière du Journal d’un dégonflé par exemple. Mais moi en tout cas j’ai énormément ri pendant cette lecture.
Et puis au centre de l’histoire, il y a aussi M. Tannenbaum, le voisin. M. Tannenbaum est un vieux monsieur qu’Edvard n’aime pas trop (en même temps il n’aime pas grand monde). Jusqu’au jour où il découvre qu’il s’agit DU Tannenbaum, l’astrophysicien d’Harvard qu’il admire !! Et lorsqu’il apprend que celui-ci va être expulsé, Edvard ne peut l’accepter et décide de tout faire pour qu’il n’ait pas à déménager.
Parallèlement, il y a le compte Facebook de Jason qu’Edvard alimente et qui, apparemment, plait beaucoup à Constance. Mais Edvard ne sait plus comment se dépêtrer de ce mensonge. Et lorsqu’il fait mourir Jason, c’est bien pire !!

Une belle réflexion sur les réseaux sociaux, peut-être un peu vite expédiée à la fin. Je m’attendais à quelque chose d’un peu plus grandiloquent mais Edvard reste à son image jusqu’au bout : aucun engagement, aucune prise de décision et pas de révélation. Il n’empêche que le lecteur en tirera quand même des conclusions intéressantes sur plusieurs sujets comme l’engagement, les réseaux sociaux, les relations entre adolescents.

Une lecture surprenante mais bien sympathique !

111458994

+ d’infos :
-La présentation de l'éditeur
-L'avis de CapOcapesDoc
-L'avis de Lirado

Tags : , , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:32 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Fake Fake Fake

  • Noté, ça sent la rentrée !

    Posté par Noukette, 29 août 2016 à 10:45 | | Répondre
    • Hé oui !

      Posté par petite noisette, 29 août 2016 à 11:06 | | Répondre
Nouveau commentaire