blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette pAssiOnnée de phOtOgraphie, de littérAture, de cinémA, de pieds, de cApes de dOcumentAtion...

23 août 2016

Signe distinctif : rOux

93441967

Signe distinctif : roux
d’Anouk Bloch-Henry

Ed. Oskar
Coll. La vie
2015 / 99 p. / 10,95€

La 4ème de couverture : Harold rentre en 3ème dans un nouveau collège. Souvent tourmenté à cause de sa rousseur, il cherche à se faire le plus discret possible… Jusqu’à sa rencontre avec Axelle, Matthieu, l’amoureux de la jeune fille, ne voit pas d’un bon œil leur amitié naissante. Il décide de tout faire pour ridiculiser ce garçon roux qui lui fait de l’ombre. Et pour cela, le physique est un prétexte en or. Les idées reçues, les blagues vaseuses et les insultes, tout y passe. La chasse aux roux est ouverte, et le gibier, c’est Harold. Heureusement, il n’est pas tout seul…

Mon avis : Un roman sur le harcèlement qui traite d’un sous-thème assez peu commun : les roux. C’est vrai que l’on entend souvent que les roux sont moqués et plus encore, même si personnellement je n’ai jamais vu ou entendu ça en vrai. Je me disais que c’étaient des superstitions d’un autre âge, qui n’existaient surement plus aujourd’hui. Mais cette lecture m’a fait prendre conscience que ce n’était surement pas le cas, et qu’il existait encore surement beaucoup de roux que l’on embêtait pour ça.

Ce roman met en scène des élèves de troisième. Harold vient d’arriver dans ce nouveau collège, et comme d’habitude, il a peur que les autres se moquent de lui. D’ailleurs, dès le premier jour, au portail, on le remarque pour sa couleur de cheveux. On lui a si souvent dit que les roux sentaient mauvais, qu’il l’a intégré et le croit réellement. Il décide donc de s’asseoir seul à sa table. Mais Axelle ne l’entend pas de cette oreille. Elle le trouve sympathique et s’impose à côté de lui. C’est peut-être à ce moment-là que commencent les véritables ennuis d’Harold. Car Axelle et lui deviennent vraiment amis. Mais Axelle a un petit ami et Matthieu voit leur amitié d’un très mauvais œil. Et comme il est le garçon le plus populaire du collège, il devient très facile pour lui de transformer la vie d’Harold en un véritable enfer. Surtout quand Axelle le quitte pour Harold ! Les brimades n’en finissent plus. Harold est au fond du trou, il sèche les cours, pense vraiment à en finir. En plus il y a ce garçon, Etienne, qui ne rêve que de popularité et qui s’est mis à trouver toutes les blagues sur les roux pour les refiler à Matthieu. Car Etienne ne rêve que d’une chose, c’est que Matthieu le remarque. Et pour cela, il va aller beaucoup plus loin…

J’ai vraiment beaucoup aimé la fin, mais je n’en dirai pas plus car je la trouve originale et je ne voudrais pas gâcher la surprise. Le harcèlement est bien raconté, le lecteur tremble avec Harold, et s’énerve avec Axelle. J’ai beaucoup aimé le personnage de Matthieu, que l’on reconnaît dès les premières lignes mais qui, finalement, va vraiment nous surprendre. Et enfin, j’ai également aimé le personnage d’Etienne car ce genre de garçon existe bel et bien et on ne le voit pas souvent dans les romans. Ce n’est pas un héros, il ne fait rien d’assez intéressant pour qu’un roman lui soit consacré, mais malheureusement, il participe beaucoup au harcèlement, sans même se rendre compte qu’il fait souffrir, lui-même étant dans une souffrance qui lui fait oublier celle des autres.

Un bon roman, à mettre dans les CDI de collège sans hésitation !

 

111458994

+ d’infos :
-L'avis de Lirado
-L'avis de Orbe
-L'avis de Liyah

Tags : , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:14 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires sur Signe distinctif : rOux

  • Le harcèlement "anti-roux" existe bel et bien toujours... J'ai eu un élève de 6è qui a du changer de collège car il subissait beaucoup de moqueries. Il s'était confié à moi et m'avait expliqué être à bout...

    Posté par _Lottie_, 24 août 2016 à 19:22 | | Répondre
    • C'est bien triste

      Posté par petite noisette, 25 août 2016 à 14:11 | | Répondre
  • Eh oui, un de mes élèves de 6è était roux à la rentrée... Aujourd'hui il se teint les cheveux en brun. J'ai été choquée l'autre jour en le voyant entrer dans le CDI ! Je ne soupçonnais pas sa souffrance. En lorgnant dans son carnet de correspondance, j'ai vu plusieurs mots des parents concernant les moqueries quant à sa couleur de cheveux. Et voilà comment un môme de 11 ans en arrive à se teindre les cheveux. C'est déplorable ! Du coup je vais acheter ce bouquin...

    Posté par Stéphanie, 05 janvier 2017 à 13:32 | | Répondre
Nouveau commentaire