blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette professeure-documentaliste depuis 2008, passionnée de lecture, de culture et de tout ce qui touche au métier. Maman de Mini-Noisette (2015) et de Micro-Noisette (2019), je parle aussi des livres pour les plus petits.

10 février 2021

CinQ branches de cOtOn nOir

61h4xvO7LzL

Cinq branches de coton noir
de Steve Cuzor (dessin)
et Yves Sente (texte)

Ed. Dupuis
Coll. Aire libre
2018 / 24,95€ / 169 p.

La 4ème de couverturePhiladelphie, 1776. Mrs Betsy est dépêchée par les indépendantistes américains pour concevoir le tout premier drapeau des futurs États-Unis d'Amérique. Sa domestique, Angela Brown, décide alors de transformer cet étendard en un hommage révolutionnaire, en y adjoignant en secret un symbole inestimable...

Douvres, 1944. Le soldat Lincoln se morfond dans son camp militaire, entre discriminations raciales et bagarres quotidiennes. Jusqu'à ce qu'il reçoive une lettre de sa soeur, Johanna, annonçant qu'elle a découvert dans les possessions de leur tante décédée les mémoires d'Angela Brown - rien de moins qu'un témoignage d'une rareté et d'une valeur exceptionnelles. Si l'histoire relatée dans ces mémoires est réelle, alors c'est l'histoire des États-Unis qui est à récrire.
Sauf que l'emblème américain est aux mains des Allemands nazis, qui l'ont dérobé ainsi que d'innombrables trésors, au cours de leurs pillages. S'ensuit donc la mise en place d'une opération de la plus haute importance, à laquelle participe Lincoln...

Mon avis : Cinq branches de coton noir est une bande-dessinée conséquente qui mêle Histoire et fiction. Deux époques historiques sont racontées, avec un lien entre les deux : le drapeau des Etats-Unis. 

1776, la déclaration d'indépendance est sur le point d'être signée. George Washington demande à Mrs Betsy de coudre le premier drapeau des Etats-Unis d'Amérique : des rayures blanches et rouges, un rectangle bleu et des étoiles blanches représentant chaque Etat. Angela Brown travaille pour Mrs Betsy. Alors que ses parents ont été tués, son petit frère vient d'être assassiné par un homme qui avait besoin de passer ses nerfs sur quelque chose, un enfant Noir faisant très bien l'affaire. Puis c'est au tour de son grand frère, de se faire assassiner à son tour. Angela est triste et en colère de voir que dans ce nouveau monde où les Blancs veulent se libérer du joug anglais, les Noirs sont toujours aussi mal traités. Alors, en cachette de tous, elle coud une étoile noire qu'elle cache sous une étoile blanche du drapeau : ainsi, les Noirs feront partis de cette nouvelle nation. Parallèlement, elle écrit son journal pour expliquer tout ça. 

1944, la guerre fait rage en Europe. Lincoln s'est engagé pendant que sa sœur poursuit ses études dans une université américaine. Leurs parents ont été tués par le Ku Klux Klan. Leur échange de lettres est ce qui leur permet de tenir. Un jour, Johanna découvre le journal d'Angela dans une vieille malle et demande à l'un de ses profs de l'authentifier. 

Aux Etats-Unis, on est en plein dans la ségrégation. Au front, c'est la même chose. Les Noirs sont considérés comme des moins que rien que l'on ne peut pas envoyer au combat car pas assez héroïques. Lincoln et ses amis sont donc à l'arrière, alors qu'ils ne rêvent que de prouver leur vaillance. Lorsque Johanna lui parle de l'étoile noire et du drapeau qui serait détenu par les nazis, Lincoln est prêt à tout pour le récupérer et montrer au monde que les Noirs font partis de la nation américaine depuis le début. 

C'est une bande-dessinée vraiment intéressante. L'histoire est fluide, on comprend bien les changements d'époque. J'ai vraiment beaucoup aimé cette BD ! Les dessins sont beaux, on passe un bon moment de lecture malgré les horreurs qui y sont racontées.

Ca m'a beaucoup fait réfléchir à la place des Noirs dans l'armée américaine pendant la guerre. La vision qu'on en a à travers les films me semble vraiment réécrite car on peut souvent voir des acteurs américains Noirs qui ont des rôles héroïques alors que d'après cette BD, leur vie était la même sur le front que sur le continent américain : cantonnés aux plus basses besognes, pas de mélange avec les Blancs. Peut-être que cela dépendait des unités et des gradés ? 

En tout cas Cinq branches de coton noir est une superbe BD que je recommande vivement !

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur
-L'avis d'Enna

black history month logo

Tags : , , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:16 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur CinQ branches de cOtOn nOir

  • Une BD très intéressante!

    Posté par Enna, 10 février 2021 à 22:40 | | Répondre
Nouveau commentaire