Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
blOg-O-nOisettes
blOg-O-nOisettes
Publicité
Archives
10 septembre 2022

Bien trOp petit

cover264819-medium

Bien trop petit
de Manu Causse

Ed. Thierry Magnier
Coll. L'ardeur
2022 / 200 p. / 14,90€

Le résumé de l'éditeurAprès les remarques désobligeantes de ses camarades à la piscine, Grégoire se rend à l’évidence, il a une petite bite. Sa solution immédiate pour évacuer sa frustration : se réfugier dans ses fan-fiction. Mais cette fois-ci, son récit va prendre une tournure inattendue avec un passage érotique. Parmi ses lecteurs, Kika l’encourage, le bouscule un peu et le pousse à aller plus loin.
Un roman plein d’humour pour explorer les complexes et le pouvoir de l’imagination dans la construction de nos sexualités.

Mon avis : Je poursuis ma découverte de la collection L'Ardeur avec ce nouveau titre de Manu Causse. 

Grégoire, le personnage principal, est un adolescent assez mal dans sa peau. A cause de remarques désobligeantes dans les vestiaires, il est persuadé d'avoir "une petite bite". Bien sûr, il se dit qu'il ne pourra jamais rencontrer de fille, presque même que sa vie est fichue. Il ne veut plus aller au lycée et baratine ses parents pour rester à la maison. 

Pendant ses heures de cogitation, Grégoire écrit. Il écrit des fan-fictions qu'il poste sur des forums. Un jour qu'il est davantage énervé, il publie un texte érotique. Alors qu'il est réprimandé par les modérateurs du forum, Kika, l'une de ses lectrices, lui envoie un message privé pour lui dire qu'elle a aimé son histoire. Grégoire continue donc à écrire son histoire érotique, pour Kika. 

Le récit est donc ponctué des récits érotiques qu'il écrit, qui jalonnent le cheminement de pensée de Grégoire. Ce dernier s'enferme dans une sorte de cercle vicieux : plus il stresse, plus il se masturbe et écrit, plus il est bien chez lui et plus il a peur de retourner au lycée. 

Je n'ai pas vraiment accroché à ce récit. Je crois que c'est la toute première fois que je lis un livre en me disant que le public cible est vraiment les garçons et que je ne m'y retrouve pas du tout. J'ai eu du mal à adhérer à son stress, on nous dit bien assez souvent que "ce n'est pas la taille qui compte" ;-) Cependant, en rationalisant je me doute bien qu'un certain nombre d'adolescents doit avoir ce complexe et que ce roman peut donc très bien trouver son public. Moi je suis passée à côté...

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur

NetGalley-public-notag-md

Merci à NetGalley

Publicité
Commentaires
Publicité