blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette professeure-documentaliste depuis 2008, passionnée de lecture, de culture et de tout ce qui touche au métier. Maman de Mini-Noisette (2015) et de Micro-Noisette (2019), je parle aussi des livres pour les plus petits.

06 août 2021

DysfOnctiOnnelle

dysfonctionnelle-600x

Dysfonctionnelle
d’Axl Cendres

Ed. Sarbacane
15,90€ / 2015 / 305 p.

La 4ème de couverture : Fidèle, alias Fifi, alias Bouboule, grandit dans une famille dysfonctionnelle. Papa enchaîne les allers-retours en prison, maman à l’asile.

Mais malgré le quotidien difficile, Fidèle vit des moments de joie, entourée de ses six frères et sœurs aux prénoms panachés : Alyson, JR, Dalida, Jésus… Cette tribu un peu foldingue demeure « Au bout du monde », le bar à tocards que tient le père dans Belleville.

A l’adolescence, la découverte de son intelligence précoce mène Fidèle à « l’autre » bout du monde : un lycée des beaux quartiers où les élèves regardent de haut son perfecto, ses manières de chat de gouttière.

Mais c’est aussi là que l’attend l’amour, le vrai, celui qui transforme… CELUI QUI SAUVE.

Mon avis : Je n’avais jamais lu Axl Cendres, ça faisait bien longtemps que je souhaitais découvrir ces textes et j’ai enfin trouvé ce roman à la bibliothèque.

Dysfonctionnelle nous plonge dans la vie de Fifi, la narratrice, une jeune fille qui va nous raconter sa famille, depuis sa plus tendre enfance dans les années 80, jusqu’à sa vie d’adulte à notre époque. Fifi vit dans une famille particulière, au cœur du quartier parisien de Belleville. Sa mère, immigrée juive polonaise, vit de la prostitution lorsqu’elle rencontre son père, immigré algérien, musulman, qui vient de réaliser son rêve d’ouvrir un bar à Paris, avec son frère. Le mariage est rapide et les enfants arrivent les uns après les autres. Le père fait régulièrement des séjours en prison, tandis que la mère, traumatisée enfant lorsqu’elle a été envoyée dans les camps de concentration, est souvent internée.

Malgré cela, la famille trace son chemin et les enfants grandissent tant bien que mal. Chacun a une forte personnalité, aucun ne se ressemble. Dalida a honte de cette famille et fait tout pour la quitter au plus vite, Alyson est hypersensible, Marilyne est engagée, militante, et part vivre dans un squat. JR drague toute les filles qu’il croise mais est le plus idiot de la famille, Jésus… croit qu’il est le vrai Jésus, et Gregorio, le petit dernier, n’aime que la bagarre. Enfin, Fifi la narratrice, est une enfant précoce qui tente de s’entendre avec tous, sans trop montrer son intelligence supérieure. C’est elle qui semble maintenir l’union familiale.

Le récit s’attache à montrer l’évolution de cette famille et de Fifi qui aime sa famille, même si elle se rend bien compte de la réalité de cette famille dysfonctionnelle, de ses parents incapables de réellement bien s’occuper de leurs enfants (ils font d’ailleurs plusieurs séjours en famille d’accueil).

Parallèlement, Dysfonctionnelle est le récit d’une histoire d’amour, celle de Fifi et de Sarah, qu’elle rencontre au lycée et qui est issu d’une famille totalement différente de la sienne, une famille dans laquelle on est médecin de génération en génération.

Dysfonctionnelle est un roman passionnant qui m’a évidemment fait penser à une autre étrange famille de Belleville, celle des Malaussène.

Un roman que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire.

+ d’infos :
-La présentation de l'éditeur
-L'avis de Nouveautés littérature jeunesse
-L'avis de Calypso

emprunté à la med

Tags : , , , , , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:33 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur DysfOnctiOnnelle

  • J'ai adoré ce titre, tout comme les autres d'Axl Cendres d'ailleurs (même si gros coup de coeur pour Bibow Bradley...) !

    Posté par Caro, 18 août 2021 à 18:03 | | Répondre
    • Il faut que je découvre ces autres titres !

      Posté par petite noisette, 26 août 2021 à 18:27 | | Répondre
Nouveau commentaire