blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette professeure-documentaliste depuis 2008, passionnée de lecture, de culture et de tout ce qui touche au métier. Maman de Mini-Noisette (2015) et de Micro-Noisette (2019), je parle aussi des livres pour les plus petits.

27 février 2021

Blanc autOur

9782505082460-couv

Blanc Autour
de Wilfrid Lupano (texte)
et Stéphane Fert (dessin)

Ed.Dargaud
144 p. / 19,99€ / 2021

La 4ème de couverture : 1832, Canterbury. Dans cette petite ville du Connecticut, l'institutrice Prudence Crandall s'occupe d'une école pour filles. Un jour, elle accueille dans sa classe une jeune noire, Sarah.

La population blanche locale voit immédiatement cette « exception » comme une menace. Même si l'esclavage n'est plus pratiqué dans la plupart des États du Nord, l'Amérique blanche reste hantée par le spectre de Nat Turner : un an plus tôt, en Virginie, cet esclave noir qui savait lire et écrire a pris la tête d'une révolte sanglante. Pour les habitants de Canterbury, instruction rime désormais avec insurrection. Ils menacent de retirer leurs filles de l'école si la jeune Sarah reste admise.

Prudence Crandall les prend au mot et l'école devient la première école pour jeunes filles noires des États-Unis, trente ans avant l'abolition de l'esclavage. Nassées au coeur d'une communauté ultra-hostile, quelques jeunes filles noires venues d'un peu partout pour étudier vont prendre conscience malgré elles du danger qu'elles incarnent et de la haine qu'elles suscitent dès lors qu'elles ont le culot de vouloir s'élever au-dessus de leur condition. La contre-attaque de la bonne société sera menée par le juge Judson, qui portera l'affaire devant les tribunaux du Connecticut. Prudence Crandall, accusée d'avoir violé la loi, sera emprisonnée...

Mon avis : Cette bande-dessinée se passe au XIXème siècle aux Etats-Unis. Sarah se demande pourquoi le bâton a l'air cassé lorsqu'on le plonge dans l'eau. Elle a soif d'apprendre, et s'adresse à Prudence Crandall la maîtresse de maison. Prudence décide de transformer son école pour jeunes filles blanches en école réservée aux jeunes filles noires. Les jeunes filles arrivent petit-à-petit pour étudier dans cette école, mais toute la communauté autour va s'insurger contre cette décision. On leur ferme l'accès aux commerces et à l'Eglise, on leur fait des procès, on souille l'eau de leur puit, on va même jusqu'à incendier leur maison... Mais Prudence résiste...

Cette bande-dessinée est très intéressante, le lecteur suit particulièrement Sarah et les premières filles noires arrivées à l'école. En parallèle, on apprend aussi à connaître l'histoire de Nat Turner, un esclave qui s'est révolté et à massacré ses maîtres esclavagistes. Cette histoire terrorise la majorité des blancs, ils ont l'impression que tous les Noirs sont des Nat Turner en puissance. Ils pensent que s'ils acceptent cette école, les Noirs vont tous venir les massacrer. Et même si cette histoire a lieu dans une région des Etats-Unis où l'esclavage est déjà abolit, la majorité des Blancs pense que cela est bien suffisant et que les Noirs ne doivent pas chercher à s'élever au-delà de leur condition. 

Cette BD montre qu'il n'y a pas d'un côté le Sud avec les Etats encore esclavagistes et de l'autre le Nord avec des citoyens qui pensent que l'esclavage c'est mal et que les Noirs sont les égaux des Blancs. Bref, on voit qu'il y a encore beaucoup de chemin à faire pour que leurs conditions de vie s'améliorent. 

L'histoire est vraiment intéressante même si elle n'est pas facile tant la cruauté de la majorité des Blancs est présente, on sent d'ailleurs ici les prémices du Ku Klux Klan qui sera créé quelques années plus tard. Quand aux dessins, je les trouve vraiment magnifiques. Un petit bémol cependant pour moi, au début j'ai eu du mal à distinguer les personnages Blancs des personnages Noirs et ça m'a gênée dans ma lecture. Cela dit, une fois que j'étais bien lancée je les ai davantage reconnus et ça ne me gênait plus. J'aime beaucoup le style de dessin ainsi que les couleurs utilisées. 

Une Bande-dessinée très intéressante, pour adultes ou pour un CDI de lycée. A noter qu'il s'agit d'une histoire vraie et qu'à la fin de la BD il y a des pages qui expliquent ce que deviennent les personnages. 

De Wilfrid Lupano j'ai déjà présenté Le loup en slip, Le loup en slip hip hip, Sept nains, Les vieux fourneaux 1-2-3 et 4.

+ d'avis :
-La présentation de l'éditeur
-L'avis de Noukette

black history month logo

Tags : , , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:56 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Blanc autOur

  • J'ai bien aimé aussi. Ma collègue documentaliste l'a achetée pour le CDI du collège car elle sait que je travaille sur le droit des Noirs aux Etats-Unis avec mes 3e et ça pourrait les intéresser. Merci de ta participation!

    Posté par Enna, 27 février 2021 à 21:14 | | Répondre
    • C'est le genre de BD qui peut très bien être lue pas des 4è/3è s'ils sont accompagnés sur le thème. Par contre je ne pense pas qu'elle serait empruntée en restant dans le bac à BD sans personne pour leur en parler...

      Posté par petite noisette, 06 mars 2021 à 16:46 | | Répondre
Nouveau commentaire