Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
blOg-O-nOisettes
blOg-O-nOisettes
Publicité
Archives
7 août 2020

Ma fille, mon enfant

9782818969069

Ma fille, mon enfant
de David Ratte

Ed. Bambou
Coll. Grand angle
2020 / 96 p. / 18,90€

La 4ème de couverture : Elle s’était opposée à son histoire d’amour. Pourra-t-elle renouer avec sa fille ?

Le jour où Chloé annonce à sa mère que son petit copain s’appelle Abdelaziz, la nouvelle passe mal. Car, bien qu’elle s’en défende, Catherine est raciste. Et que personne ne se berce d’illusions ! Elle désapprouve cette relation et ne se prive pas de le faire savoir. Les relations entre la mère et la fille se tendent, se détériorent, s’amenuisent, puis disparaissent. Quand un évènement tragique frappe Abdelaziz, Catherine veut soutenir sa fille. Mais le lien est rompu.

Mon avis : Ma fille, mon enfant est une bande-dessinée sur les relations entre un enfant et ses parents. Ici, plus précisément entre la fille et sa mère, mais aussi entre la fille et son père. Le thème qui fait ici cataliseur est le racisme, mais ça aurait pu être autre chose. 

Chloé est une adolescente comme une autre. Elle est bien dans sa peau, redouble sa terminale mais ne pose pas de problème particulier. Le jour où elle demande à sortir avec "un arabe", sa mère voit rouge ! Sauf qu'entre Chloé et Abdelaziz, ce n'était pas juste un rendez-vous. Ils sont amoureux et ne comptent pas rompre pour faire plaisir aux parents. Catherine tente par tous les moyens de faire changer d'avis sa fille. Elle n'est pas raciste mais... Ce "mais" veut tout dire ! Pour elle, il y a bien assez de français pour que Chloé en trouve un à son goût ! Petit-à-petit, la relation entre les deux adolescents devient plus sérieuse et celle entre la mère et la fille se tend. Bientôt elles n'auront plus rien à se dire. Jusqu'au jour où un tragique accident touche Abdelaziz. Catherine voit bien la détresse de sa fille et voudrait l'aider, mais celle-ci ne veut plus d'une mère qui ne la comprend pas. 

C'est une bande-dessinée assez difficile et touchante. Elle est forte et révoltante. J'ai trouvé les personnages vraiment bien décrits, réalistes. Le père m'a beaucoup énervé au début. Sous ses airs de "je ne prends pas parti pour ne froisser personne", il participait selon moi à conforter sa femme dans le racisme. Et puis, au fil du temps on se rend compte que c'est surout une stratégie pour ménager la paix dans la famille, et quand ça devient trop grave il sait aussi agir. Finalement, il est assez intéressant. 

Le racisme ordinaire y est traité de façon remarquable ! Pas de gros cliché irréaliste, mais des petites phrases par-ci par-là que l'on a tous déjà entendu. La mère, même si elle est vraiment odieuse, aime sa fille et personne n'en doute. Et je trouve que c'est ce qui rend cette BD si touchante et si réaliste. 

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur
-L'avis de Nouveautés Littérature jeunesse

logo défi babelio  3-Affiche-AdoPlus-724x1024

Publicité
Commentaires
Publicité