blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette professeure-documentaliste depuis 2008, passionnée de lecture, de culture et de tout ce qui touche au métier. Maman de Mini-Noisette (2015) et de Micro-Noisette (2019), je parle aussi des livres pour les plus petits.

23 septembre 2019

VOrace

9782812618413Vorace
de Guillaume Guéraud

Ed. Rouergue
Coll. Epik
2019 / 12,50€ / 157 p.

Le résumé de l'éditeur : Vent de panique dans Paris : après des disparitions inexpliquées de chiens et de chats, des bébés puis des adultes par centaines s’évaporent sous les yeux de tous. Seul Léo, un ado arrivé depuis peu dans la capitale, et vivant en squat, perçoit visuellement le phénomène : une sorte de bulle floue aux trois mâchoires imbriquées… Lui et sa copine, Cosmina, ainsi que son chien Tchekhov, semblent être à l’abri du danger. Et si c’est parce qu’ils s’aimaient qu’ils ne craignaient rien ?

Mon avis : Vorace, le dernier paru de Guillaume Guéraud, l'un de mes auteurs chouchous, je ne pouvais donc pas passer à côté. C'est l'histoire de Léo, jeune SDF qui vient d'arriver à Paris avec son chien Tchekov. Il y rencontre Cosmina, une roumaine arrivée quelques années plus tôt avec sa famille. C'est l'amour fou. Mais de façon parallèle, une étrange "bête" que personne n'a vu commence à faire des ravages : les rats, puis les chats, les chiens, les bébés, commencent à disparaître de façon inexpliquée. Si tout le monde accuse la bête, personne ne l'a jamais vu et tout le monde sait qu'il ne s'agit pas d'une bête ordinaire. Celle-ci a un appétit hors du commun et surtout... elle est invisible !  Bientôt, ce sont des milliers de parisiens qui disparaissent chaque jour... est-ce la fin du monde ?

Léo est le seul à voir l'étrange phénomène. Lorsque son chien s'arrête et lève la patte gauche, il voit une légère distorsion et des mâchoires qui coulissent et engloutissent tout ce qui se trouve à sa portée. Mais Léo est bien incapable d'expliquer quoi que ce soit.

Le roman commence de façon gentille, mais c'est bien un scénario apocalyptique que nous livre encore une fois Guillaume Guéraud. La bête touche n'importe qui n'importe où, chaque jour elle "mange" de plus en plus de personnes. Fuir est inutile. Elle est invisible et indestructible. Alors que faire ? Léo et Cosmina échappent plusieurs fois à ses mâchoires. Seraient-ils protégés ?

Guillaume Guéraud rend ici hommage aux films à sensations comme Godzilla. D'ailleurs, comme d'habtude, le récit est écrit comme un film, si bien qu'en lisant j'imaginais très bien les scènes. A quand une adaptation d'un de ses romans pour le cinéma ??

Il faut être bien accroché pour lire ce roman, mais malgré le nombre de morts je l'ai trouvé moins dur que certains autres. Un livre pour les grands collégiens ou pour les lycéens.

De Guillaume Guéraud, j'ai déjà présenté Je mourrai pas gibier, Baignade surveillée, Plus de morts que de vivants, Anka, Apache, Sans la télé, Couscous clan, Ca va valser, Affreux, sales et gentils, La brigade de l'oeil, Cité nique le ciel, Arrête ton cinéma !, Le contour de toutes les peurs et Je sauve le monde dès que je m'ennuie.

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur
-L'avis de Noukette
-L'avis de Jérôme

Tags : , , , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:33 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur VOrace

Nouveau commentaire