blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette pAssiOnnée de phOtOgraphie, de littérAture, de cinémA, de pieds, de cApes de dOcumentAtion...

22 mai 2019

Elle s'appelait Sarah

9782501132657-001-T

Elle s'appelait Sarah

d'après Tatiana de Rosnay

de Pascal Bresson (texte)

et Horne (dessin)

Ed. Marabout

Coll. Marabulles

2018 / 19,90 € / 208 p.

La 4ème de couvertureParis, juillet 1942 : Sarah, une fillette de dix ans qui porte l'étoile jaune, est arrêtée avec ses parents par la police française, au milieu de la nuit. Paniquée, elle met son petit frère à l'abri en lui promettant de revenir le libérer dès que possible.
Paris, mai 2002 : Julia Jarmond, une journaliste américaine mariée à un Français, doit couvrir la commémoration de la rafle du Vél d'Hiv. Soixante ans après, son chemin va croiser celui de Sarah, et sa vie va changer à jamais.

Mon avis : Peu de temps après avoir adoré la BD Simone Veil l'immortelle, j'ai eu la chance de rencontrer Pascal Bresson au festival de la BD d'Igny (91), où il dédicaçait ces deux titres. Celui-là, je ne le connaissais pas et je me suis laissée tentée, pour avoir beaucoup entendu parler du roman et du film avec Kristin Scott Thomas. Je n'ai pas lu le roman, mais je me suis rendue compte en lisant la BD que je connaissais l'histoire, j'ai donc dû voir le film à la télévision. D'après Pascal Bresson, la BD est beaucoup plus fidèle au roman que le film.

La bande-dessinée est organisée en deux histoires parallèles : des pages tout en noir et blanc évoquent le présent : Julia, journaliste américaine vivant en France, doit faire un article sur l'anniversaire de la Rafle du Vel d'Hiv, événement historique dont elle n'a jamais entendu parler. Elle va donc enquêter et interviewer des personnes au plus proche de cet événement. Au fil de ses recherches, elle va se rendre compte que l'appartement familial dont son mari vient d'hériter a un passé trouble : avant d'appartenir à sa famille, une famille juive y vivait, jusqu'à ce fameux jour de juillet 42. La deuxième partie, en parallèle, est donc consacrée à l'histoire de cette famille juive depuis le jour de la Rafle. Cette partie est également en noir et blanc mais il y a quelques touches de couleurs que l'on distingue immédiatement : le blond des cheveux et le beige de la peau de certains personnages. 

Cette histoire est vraiment très dure, mais j'ai beaucoup aimé la façon dont elle est racontée ici. Les dessins mettent en valeur le scénario. Bref, une bande-dessinée très prenante et instructive sur le sujet de la Shoah et plus précisément sur la Rafle du Vel d'Hiv. A mettre dans les CDI de lycée sans hésiter. 

+ d'infos :

-La présentation de l'éditeur

Tags : , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:00 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Elle s'appelait Sarah

Nouveau commentaire