blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette pAssiOnnée de phOtOgraphie, de littérAture, de cinémA, de pieds, de cApes de dOcumentAtion...

24 juillet 2018

Lise et les hirOndelles

9782092576069

Lise et les hirondelles
de Sophie Adriansen

Ed. Nathan
14,95 € / 2018 / 234 p.

La 4ème de couverture : A treize ans, Lise a une passion pour les hirondelles. Mais lorsqu'elle les voit revenir à Paris en cet été 1942, les oiseaux ne parviennent pas à lui faire oublier les conséquences de l'Occupation : le rationnement, les alertes, la fermeture de l'atelier de confection familial, l'attitude de ses amis depuis qu'elle porte une étoile jaune sur ses vêtements. 
Le 16 juillet, la vie de Lise bascule lorsqu'elle assiste impuissante, de la fenêtre de ses voisins, à l'arrestation de toute sa famille...

Mon avis : Après avoir découvert quatre romans de Sophie Adriansen qui se passent à notre époque, sont très réalistes et s'attachent à décrire à vie quotidienne, je tente maintenant ce roman qui est différent puisqu'il se passe pendant la seconde guerre mondiale. 

Lise est juive. Ou plutôt ses parents, immigrés polonais, sont d'origine juive. Ils ne sont ni croyants ni pratiquants mais cela ne change rien pour les nazis qui ne font pas de distinction. Depuis le début de la guerre, la famille vit tant bien que mal à Paris. Régulièrement, de nouvelles restrictions rendent la vie encore un peu plus dure. Leur atelier de confection a dû fermer, même s'ils continuent à travailler officieusement. Lise continue à aller au lycée mais elle ne peut plus se mélanger aux autres enfants. Et puis un jour, alors qu'elle est chez les voisins, c'est la Rafle du Vel d'Hiv : ses parents et ses petits frères, des jumeaux, sont faits prisonniers. Naïve et pleine de courage, Lise parvient à faire libérer ses deux frères. Malheureusement, ils restent sans nouvelles de leur parents. La vie continue et tous les rois doivent se cacher chez des voisins, et parfois chez des cousins en province. 

Dans Lise et les hirondelles, c'est également le quotidien qui est le plus important. Les petites choses de la vie, celles qui font qu'on va bien ou non, malgré les plus grands malheurs qui peuvent s'abattre sur la famille. Et encore une fois, l'autrice nous montre son féminisme avec de petites réflexions ou de petits faits. Par exemple, Lise a ses premières règles et le lecteur découvre comment elle gère ça. C'est très rare d'entendre parler de ça dans un roman de littérature jeunesse et encore plus dans un roman historique. Pourtant, c'est une chose très importante dans la vie d'une adolescente. 

Bref, encore une fois un roman que j'ai vraiment beaucoup apprécié et qui peut trouver toute sa place dans un CDI de collège. 
Je n'ai pas lu Max et les poissons, mais je vais vite remédier à cela parce que les deux romans sont liés même si ce ne sont pas des suites. 

De Sophie Adriansen, j'ai déjà présenté, en littérature jeunesse : Les grandes jambes et Hors Piste et en littérature générale Le syndrôme de la vitre étoilée et Linéa Nigra. Je poursuis ma découverte de cette autrice dont j'apprécie énormément le style...

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur
-Le site de Sophie Adriansen

-L'avis de Noukette
-L'avis de Jérôme
-L'avis d'Antigone
-L'avis de Faelys
-L'avis de Orbe

Petit bac 2018

Catégorie Animal : HIRONDELLES (ligne générale 5)

Tags : , , , , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:49 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Lise et les hirOndelles

Nouveau commentaire