blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette professeure-documentaliste depuis 2008, passionnée de lecture, de culture et de tout ce qui touche au métier. Maman de Mini-Noisette (2015) et de Micro-Noisette (2019), je parle aussi des livres pour les plus petits.

20 juillet 2018

(TOujOurs) jeune (tOujOurs) jOlie, maman (mais pas seulement)

Toujours_jeune_tjs_jolie_Maman_Ivana_2_c1

(Toujours) jeune, (toujours) jolie, maman (mais pas seulement)
de Stéphanie Pélerin

Ed. Diva Romance
14,90 € / 2018 / 222 p.

La 4ème de couverture : Ivana file le parfait amour avec Bruno. Enfin presque… Parce que si le célibat, ce n'était pas de la tarte, la vie de couple n'est pas non plus un long fleuve tranquille. Surtout quand on est aussi maman... et belle-maman.

Toujours professeur de français, elle a écrit un roman sur ses frasques de célibataire. Et l'invitation d'un charmant présentateur radio à son émission pourrait être l'étincelle qui met le feu aux poudres...

Mon avis : Après avoir beaucoup aimé (Presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire, j'étais impatience de lire la suite des aventures d'Ivana. L'histoire se passe plusieurs années après le premier tome, la vie d'Ivana a changé : son couple avec Bruno fonctionne, ils ont eu des jumeaux qui ont maintenant 5 ans. Ivana est toujours prof de français, elle a écrit un roman et en fait la promotion. Je ne saurais dire quel tomes j'ai préféré, tant les deux sont différents par le récit. Le style, quant à lui, est toujours le même, et comme la première fois, il m'a beaucoup plu ! Simple mais très prenant. Sous prétexte d'une histoire légère, Stéphanie nous fait réfléchir sur bien des choses. J'ai dévoré la suite de l'histoire d'Ivana en très peu de temps, j'aurai aimé que ça se prolonge. J'ai bien aimé aussi m'identifier à certains aspects de la personnalité d'Ivana. Ivana est bien occupée entre son boulot de prof, son roman et sa promotion et ses jumeaux à gérer. Son mari, même s'il est un bon père, est très souvent absent à cause de son travail, et Ivana commence à se demander ce qu'il fait avec sa boss Martha. Si je ne me suis pas directement reconnue dans la jalousie qu'épouve Ivana et tous les films qu'elle s'imagine, j'y est vu beaucoup d'amies ! Je me suis par contre reconnue dans les interrogations face à la place de mère, de femme, de prof, pas toujours évident de trouver un bon équilibre !

J'ai beaucoup aimé l'espèce de mise en abîme : Stéphanie écrit un roman qui parle d'une prof de français qui a écrit un roman sur une prof de français... Beaucoup d'autodérision, je trouve, dans cette pratique que j'ai appréciée !

En bref, j'ai passé un excellent moment avec cette lecture. Il y a l'intrigue principale mais aussi plein d'intrigues secondaires qui font de ce roman quelque chose de réaliste car il ressemble à la vraie vie : entre deux interrogations sur sa vie sentimentale, Ivana doit gérer le goûter des enfants et le cas de harcèlement dans sa classe. Et ça, ça ressemble vraiment à ce qu'on vit au quotidien !
J'en ai fait que des compliments autour de moi et j'espère bien convaincre mes copines de s'y attarder... et vous aussi chers lecteurs !

Je n'ai pas arrêté de corner les pages, et chez moi, c'est bon signe ! Au hasard, quelques phrases grapillées par-ci par-là qui m'ont marquées : 

"Parfois, je dois reconnaître que je regrette cette grande liberté que j'avais avant d'être mère. Peut-être même avant d'avoir rencontré Bruno. Malheureusement, je n'étais pas assez sereine pour pouvoir vraiment en profiter J'aime ma vie actuelle, mais je me trouve stupide d'avoir autant angoissé à l'idée du célibat" (p.30)

"La plus grosse plaie de mon job, c'est que tout le monde est allé à l'école et pense donc avoir un truc intelligent à dire à ce sujet. Un peu comme si j'allais donner des conseils au sujet de la traite des vaches, sous prétexte que j'ai déjà bu du lait." (p.55)

"Tout est fait pour nous inciter à être des gens organisés, modèles : planners, agendas, bullet journals... et pour culpabiliser de ne pas s'y tenir surtout." (p.91)

"En fait au moment où l'on devient parents, on ne cesse plus jamais de l'être. On se fait du souci pour nos enfants dès le jour de leur naissance. On pense souvent qu'une fois majeurs et indépendants, on arrêtera de s'inquiéter. Et je vois bien à la réaction de Bruno que c'est faux : nos bébés le restent à jamais." (p.98)

Presque_jeune_presque_jolie_de_nouveau_celibataire_c1

Le premier tome est maintenant disponible au format poche. Les deux tomes peuvent se lire indépendamment.

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur
-Le blog de Stéphanie
-L'avis d'Antigone
-L'avis de Saxaoul
-L'avis de Sarah lit

Petit bac 2018

 

Catégorie Passage du temps : TOUJOURS (ligne générale 5)

Tags : , , , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:57 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur (TOujOurs) jeune (tOujOurs) jOlie, maman (mais pas seulement)

Nouveau commentaire