blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette professeure-documentaliste depuis 2008, passionnée de lecture, de culture et de tout ce qui touche au métier. Maman de Mini-Noisette (2015) et de Micro-Noisette (2019), je parle aussi des livres pour les plus petits.

17 juillet 2018

Du mOment Que ce n'est pas sexuel

du-moment-que-ce-n-est-pas-sexuel-237036-264-432

Du moment que ce n'est pas sexuel
de Gudule

Ed. Mic_Mac
14,90 € / 2008 / 216 p.
Trouvé à Noz à 1,95 €

La 4ème de couvertureNora aime Charlie, Charlie aime Nora. Ce pourrait être la happy end d'un roman, ça n'en est que le début. Car il y a la vie, le regard des autres, le succès, la peur, la culpabilité... À force de vivre d'amour et d'eau fraîche, ils avaient oublié que le monde existe, et qu'il se compose de mille petites choses qui séparent les couples. Fin de la fusion. Charlie se laisse embarquer dans une belle aventure professionnelle, Nora suit vaille que vaille. Puis elle est distancée et se retire du jeu. Commence alors pour elle une douloureuse errance dans le Paris des parias. Elle réapprend la liberté - antithèse de la passion - et cette liberté, rencontre après rencontre, va la mener tout droit de l'autre côté du miroir. Gudule nous brosse ici un portrait de femme émouvant, tragique, et, quelque part, éternel. En dépit de sa pusillanimité (et peut-être à cause d'elle), Nora est absolue. C'est une chevalière en quête du Saint Graal - même si celui-ci porte un nez rouge et un chapeau de clown. Une jusqu'au-boutiste qui ne trouvera sans doute qu'à travers le martyre le sens du mot "aimer".

Mon avis : En trouvant ce livre à Noz, je me suis dit que Gudule était une valeur sure, je pensais que ce livre était un roman pour ados. Clairement, non. C'est un livre pour adultes et il ne m'a pas vraiment plu. 

La relation entre Charlie et Nora est très sympa au début, ils représentent très bien l'expression "vivre d'amour et d'eau fraiche", eux qui n'ont pas grand chose mais un amour qui leur suffit pour être heureux. Mais petit à petit, le lecteur se rend compte que Nora est pleine de névrose, et qu'elle ne laissera pas Charlie s'épanouir dans sa vie professionnelle. Et d'ailleurs, Charlie est-il vraiment amoureux d'elle ou se sent-il responsable d'elle ? Quand Nora se rend compte que Charlie serait plus épanouit si elle lui lâchait un peu du leste, elle ne peut pas le supporter et décider de s'en aller. Et c'est la longue descente aux Enfers... De sa campagne tranquille, Nora migre vers les bas-fonds de Paris. Elle y fait de nombreuses rencontres toutes plus bizarres les unes que les autres. Mais Nora ne s'arrêtera pas là, il faut qu'elle s'enfonce encore un peu plus...

La fin est vraiment bizarre, je ne vais pas en dire plus pour ne pas spoiler. Le titre est assez incompréhensible pour moi, ou du moins très loin de représenter ce roman. Je n'ai pas pris de plaisir à la lecture, que j'ai trouvée très laborieuse. Les personnages ne m'ont pas plu, bref, je suis passé complètement à côté. 

Après, il y a quand même certains passages qui m'ont interpellés : 

"-La présence de ma femme m'est indispensable, revendique Charlie. Elle m'inspire, je teste mes idées sur elle. On a l'habitude de s'appuyer l'un sur l'autre. 
[...]
-Un peu puéril, comme attitude, non ? Il serait peut-ête temps de couper le cordon, les p'tits loups ! Vous êtes des individus, sacrebleu, des in-di-vi-dus ! Tu as ton destin, Charlie, et Nora le sien. L'entité bicéphale que je vois devant moi, il n'y a rien de plus négatif, de plus stérile. Chacun freine l'autre dans ses aspirations, de peur d'être lésé. Vous tissez autour de vous un cocon de méfiance, d'indisponibilité, d'interdits - dont celui de vous épanouir pleinement n'est pas le moindre. Et vous tournez le dos à l'avenir. 
A Nora : 
-Si ton mari veut réussir, il doit cesser de te taîner derrière lui. Les femmes sont des sangsues...
Elle s'étouffe, ce dont il ne tient aucun compte : 
-Au lit et pour le confort domestique, je veux bien croire que tu es au top niveau, mais par pitié, contente-toi de ça !" (p.63)

"Et, l'angoisse existentielle étant incompatible avec la bonne cuisine, elle rate sa tarte. Ainsi va la vie." (p.87)

+ d'infos :
-L'avis de Laurence
-L'avis de Mr K

Petit bac 2018

Catégorie Passage du temps : MOMENT (ligne générale 4)

Tags : , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:26 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Du mOment Que ce n'est pas sexuel

Nouveau commentaire