blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette pAssiOnnée de phOtOgraphie, de littérAture, de cinémA, de pieds, de cApes de dOcumentAtion...

28 février 2018

Le manuscrit perdu de Jane Austen

Le_manuscrit_perdu_de_Jane_Austen1Le manuscrit perdu de Jane Austen
de Syrie James

Ed. Hachette
Coll. Black Moon
16 € / 400 p. / 2014

La 4ème de couverture : "A l'instant où je découvris la lettre, je sus qui l'avais écrite. Une seule personne au monde était susceptible de l'avoir rédigée : Jane Austen."

Une lettre cachée, un manuscrit oublié, une romancière mythique...
C'est à un véritable jeu de piste que Jane Austen semble convier Samantha McDonough.
Sam se retrouve dans la campagne anglaise, sur la piste du roman perdu de son auteur adoré. Au coeur d'un monde que Jane Austen a si souvent dépeint, et en compagnie d'un séduisant jeune homme qui ferait un parfait M. Darcy...

Mon avis : Jane Austen est l'une de mes auteurs préférés, alors quand je suis tombée sur ce livre, je n'ai pu que me plonger dedans !

Samantha est une américaine en vacances en Angleterre. Pendant que son petit-ami médecin assiste à un séminaire, elle parcourt Oxford en souvenir de l'époque où elle y avait commencé une thèse en littérature anglaise. Dans une librairie, elle tombe sur une vieille lettre cachée dans un recueil de poésie : elle qui connaît si bien Jane Austen en identifie tout de suite l'auteure ! Mais mieux que cela, cette lettre laisse entendre qu'un manuscrit de la célèbre auteure est caché non loin dans une maison qui l'a accueillie jadis. Voilà Samantha sur les routes à la recherche de ce manuscrit ! Arrivée à Greenbriar, elle fait la rencontre d'Anthony, le jeune héritier de la demeure qu'il vient de mettre en vente. Tous les deux se lancent dans une recherche effrénée parmi les nombreuses pièces de la maison et ne tardent pas à mettre la main sur le manuscrit qu'ils ouvrent aussitôt. 

A partir de ce moment là, le récit alterne entre le manuscrit et les quelques interludes avec Samantha et Anthony qui font de courtes pauses dans leur lecture.

Ce roman me laisse dubitative. J'ai adoré la lecture du manuscrit, j'ai vraiment eu l'impression de lire un roman de Jane Austen. Les personnages ressemblent beaucoup à ceux de la brillante auteure, de même que le scénario de base. La trame est très semblable, ce qui fait que j'avais vite deviné qui allait se marier avec qui et qui cachait un caractère peu sympathique. J'aurai adoré effectivement lire un nouveau Austen un peu plus poussé que ce "manuscrit" (qui l'est quand même beaucoup). Par contre l'histoire de Samantha m'a laissée complètement de marbre, je n'y ai pas cru deux secondes. Dès le début on comprend qu'elle n'est pas vraiment attachée à son petit-ami Stephen :

"Je résumai rapidement où j'en étais : encore célibataire à trente et un ans mais sortant avec un type très chouette" (p.13)

"Depuis trois ans que nous sortions ensemble, ni lui ni moi n'avions formulé une volonté de nous engager plus avant." (p.17)

Puis elle hésite entre Stephen et Anthony, qui se révèle pourtant antipathique. On sent bien que l'auteure a voulu réécrite une histoire à la Jane Austen, de façon moderne, mais ça ne fonctionne pas du tout ! Le trio amoureux n'est ni tragique ni romantique, on ne vibre pas avec les émotions des personnages. Dommage car on voit vraiment la différence avec l'histoire du manuscrit qui, elle, est prenante.

La recherche du manuscrit ne prend que deux jours entre le moment où elle trouve la lettre et celui où elle trouve le texte. C'est quand même super vite expédié et peu réaliste !

"-Quelles matières les jeunes filles devraient-elles étudier, d'après vous, mademoiselle Stanhope ?
-Eh bien, les mêmes exactement que les messieurs ! Pourquoi y aurait-il une différence ? Il faudrait qu'elles puissent s'élever à des hauteurs identiques à celles qu'atteignent les hommes.
-Voilà une vision bien inhabituelle, commenta le médecin en souriant. J'imagine déjà le charivari et la confusion qui en résulteraient si le sexe faible était autorisé à fréquenter Oxford ou Cambridge ! Une dame au milieu de messieurs aurait un pouvoir proprement intoxicant ! Plus aucun d'eux ne s'adonnerait à ses études !" (p.181)

"-Mon Dieu ! Et moi qui croyait depuis toujours que ce métier consistait à ranger les bouquins et à les distribuer aux lecteurs !
-Malheureusement, vous n'êtes pas le seul dans ce cas. Ce qui explique pourquoi de nombreux établissements opèrent des coupes drastiques dans nos budgets et licencient à tour de bras : ils estiment qu'Internet nous a rendus obsolètes." (p.223)

Une réussite pour ce livre : il m'a donné l'envie de me replonger dans tous les Jane Austen, et notamment ceux que je connais moins comme Persuasion ou Emma.

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur
-L'avis de Orbe
-L'avis de Moonshine
-L'avis de Faelys

Petit bac 2018

Catégorie Art : JANE AUSTEN (ligne générale 1)

emprunté à la med

Tags : , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:41 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Le manuscrit perdu de Jane Austen

Nouveau commentaire