blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette pAssiOnnée de phOtOgraphie, de littérAture, de cinémA, de pieds, de cApes de dOcumentAtion...

21 février 2018

Hurlevent

001319533

Hurlevent
de Emily Brontë

Ed. Gallimard
Coll. Folio classique
2013 / 469 p. / 6,00 €
Publié pour la 1ère fois en 1847

Présentation de l'éditeurÉcrit sous un pseudonyme masculin, paru en 1847,  Hurlevent est le premier et le seul roman d’Emily Brontë, qui mourra un an plus tard. Ce livre aux péripéties violentes, qui fit scandale et fascina des générations d’écrivains – de Virginia Woolf à Patti Smith, en passant par Georges Bataille –, raconte l’histoire d’un amour maudit, dont l’échec pèse sur toute une famille et sur deux générations, jusqu’à l’apaisement final. 

Mon avis : Difficile de parler d'un monument comme Hurlevent ! Je n'avais jamais lu aucun livre des soeurs Brontë mais cela faisait longtemps qu'ils me faisaient envie. J'ai emprunté le seul que j'ai trouvé à la médiathèque, tout d'abord étonnée de cette nouvelle traduction du titre : Hurlevent à la place de Les Hauts de Hurle-Vent, titre sous lequel il est connu. 

Emily Brontë est connue pour être une auteure de littérature noire gothique et ce roman (le seul qu'elle ait écrit) s'impreigne parfaitement de cette ambiance que l'on pourrait également qualifier de tragique, même si ce n'est pas une tragédie puisque la fin est heureuse. 

L'histoire est celle d'un amour contrarié à cause d'une différence de classes. Mais c'est également l'histoire de cette maison Hurlevent, et de cette contrée du Yorkshire isolée, froide, lugubre qui influe sur le moral des personnages. 

Heathcliff, enfant abandonné, est recueilli par M. Earnshaw à Hurlevent. Hindley, le fils de Earnshaw, n'accepte pas Heathcliff, dont on ne connaît pas l'origine et dont les manières laissent à désirer. Au contraire, sa soeur Catherine devient très vite amie avec lui et bien plus. Lorsqu'ils sont en âge de se marier, Catherine est torturée par le choix qu'elle a à faire : Heathcliff, qu'elle aime mais qui n'a pas de famille ni d'argent, ou Edgar Linton, le voisin fortuné qui l'aime sincèrement ? Portée par la bienséance, son choix s'arrêtera sur Linton. Parallèlement, Hindley a fuit la maison devant Heathcliff qui prenait trop d'importance. Il reviendra quelques années plus tard, avec une femme enceinte qui mourra en couches, donnant naissance à Hareton. Désespéré par le mariage de Catherine, Heathcliff s'enfuit pendant quelques années lui aussi puis revient après avoir fait fortune et se remet à fréquenter Catherine. Mais celle-ci est choquée par ce retour et meurt elle aussi en couches, donnant naissance à la jeune Catherine. Hindley ne tarde pas à mourir, laissant Heathcliff maître de Hurlevent...

Ce roman est un roman d'amour mais c'est également un roman de la lutte des classes. L'amour doit-il être plus fort que l'origine familiale ? Faut-il faire des choix de vie pour soi ou pour faire plaisir aux autres ? Peut-on s'affranchir de la bienséance ? 
Heathcliff est un personnage étrange qui entraîne tout le monde dans son sillage tragique : une fois qu'on l'a rencontré, on ne peut plus vivre normalement et heureux !

Le récit est raconté par Mrs Dean, la gouvernante qui passe d'une famille à l'autre, d'un lieu à l'autre (Hurlevent de la famille Earnshaw et La Grange de la famille Linton) et que rien n'arrête à travers les générations. Elle est là pour tous les aider, malgré leurs mauvaises actions, mais aussi pour leur faire la morale, et pour leur dire ce qu'elle pense de leurs mauvaises actions. 

Un beau roman, fort, que j'ai mis du temps à lire tellement il est complexe au niveau des émotions. 

"Si seulement j'étais sûre qu'il en mourrait, interrompit-elle, je me tuerais aussitôt !" (p.151)

"Catherine Earnwhaw, puissiez-vous ne pas connaître le repos aussi longtemps que je vivrai ! Vous avez dit que je vous avais tuée... Revenez pour me hanter alors ! Les victimes hantent leur meurtrier et je sais que des fantômes ont erré sur la terre. Restez toujours auprès de moi... Prenez la forme que vous voudrez... rendez-moi fou ! Seulement ne me laissez pas dans cet abîme où je ne peux vous trouver ! Oh ! Dieux, c'est indicible ! Je ne peux vivre sans ma vie ! Je ne peux vivre sans mon âme !" (p.202)

51nrvhHqTqL 9782253004752-001-T product_9782075079549_195x320

D'autres visuels de la couverture

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur

Logo-Challenge-Classique-1-copie

Lecture n°5
1847
Thème 1 : L'amour à la page

Petit bac 2018

Catégorie Titre Mot Unique : HURLEVENT (ligne générale 1)

emprunté à la med

Tags : , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:48 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires sur Hurlevent

  • J'avoue que j'ai failli modifier le titre, j'ai cru que tu t'étais trompée !! Une lecture qui m'a beaucoup plu également. As-tu vu le film ?

    Posté par Nathalie, 22 février 2018 à 20:04 | | Répondre
    • Oui ce titre est intrigant !
      Je ne crois pas avoir vu le film, ou alors il y a très longtemps...

      Posté par petite noisette, 27 février 2018 à 11:08 | | Répondre
  • J'adore les soeurs Brontë et ce roman est mon préféré! A ton inverse je crois, c'est Jane Austen que je "viens" de découvrir!

    Posté par Blandine, 08 mars 2018 à 22:30 | | Répondre
Nouveau commentaire