blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette pAssiOnnée de phOtOgraphie, de littérAture, de cinémA, de pieds, de cApes de dOcumentAtion...

27 décembre 2017

MOn père couleur de nuit

Mon-pere-couleur-de-nuit

Mon père couleur de nuit
de Carl Friedman

Ed. Flammarion
Coll. Etonnants classiques
159 p. / 2016 / 3,80 €

La 4ème de couverture : « Comme il est différent, ma mère aussi est différente. Et comme ils sont différents tous les deux, nous sommes différents des enfants normaux. » Si Jochel, le père de famille, n’est pas comme les autres, c’est qu’il « a eu le camp ». Ses souvenirs de la barbarie nazie contaminent son quotidien et ses enfants deviennent les dépositaires de ces récits qu’ils ne comprennent pas toujours. Mais la jeune narratrice les traduit avec ses mots et colorie la nuit qui emprisonne encore son père. La tendresse et l’innocence parviendront-elles à le ramener à la vie ?

Comment vivre après la Shoah ? Et comment raconter l’une des périodes les plus sombres de notre Histoire ? Telles sont les questions que soulève ce « récit magnifique d’émotion » (Le Monde des Livres), à mi-chemin « entre Si c’est un homme de Primo Levi et le Journal d’Anne Frank » (Le Républicain lorrain).

Mon avis : Ce livre a été envoyé aux professeurs de français et aux professeurs-documentalistes l'an dernier par l'éditeur. Il s'agit d'une collection scolaire, qui correspond aux nouveaux programmes de 3ème ("agir dans la cité, se raconter"). Je n'aime pas les éditions scolaires et j'en lis le moins possible. Il y a trop de pages de paratexte, on ne sait jamais où on en est dans sa lecture. De plus, il y a quantité de notes de bas de pages ou qui renvoient à la fin du livre. Personnellement, je trouve tout cela gênant pour la lecture, et je comprend que les élèves qui n'aiment pas lire n'en ai pas davantage envie s'ils ne lisent que ce genre de livre. 

Cela dit, je ne connaissais pas ce titre et il m'a semblé intéressant donc j'ai quand même ouvert ce livre pour me faire une idée. Si le livre comporte 159 pages, seules 83 sont consacrées au texte en lui-même. Il s'agit donc d'un petit texte qui est très vite lu. 

La narratrice est une petite fille. Elle vit avec sa mère, ses deux grands frères et leur père qui est un rescapé des camps de concentration. Contrairement à ce qu'on lit souvent, le père ne se renferme pas sur lui-même et ne garde pas pour lui tout ce qu'il a vécu. Au contraire, il en parle. Trop. Tout ce qu'ils vivent au quotidien est rapporté au camp. D'ailleurs, ses enfants le disent : il a "le camp", comme on dirait il a la grippe. Leur père ne peut pas s'empêcher d'en parler tout le temps et fait planer sa douleur sur toute la famille. 

Le texte est composé de petits textes d'une ou deux pages comme autant d'anecdotes sur le camp ou sur leur vie quotidienne après le camp. C'est un texte très intéressant, très instructif, notamment pour les élèves. En plus il se lit très facilement donc à proposer aux élèves de 3ème sans problème. Après, personnellement je préfererai une autre édition. 

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur

113372342

Catégorie Couleur : COULEUR (ligne 4)

Tags : , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 13:59 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur MOn père couleur de nuit

  • Je suis entièrement d'accord ! Je n'aime pas non plus lire ce genre d'éditions et je comprends que les élèves ne les regardent même pas...

    Posté par _Lottie_, 28 décembre 2017 à 11:09 | | Répondre
    • Il y aurait un gros travail à faire pour les éditeurs mais comme ils ont des acheteurs acquis vu que ce sont des demandes de profs, à mon avis ils s'en fichent un peu...

      Posté par petite noisette, 17 janvier 2018 à 08:53 | | Répondre
Nouveau commentaire