blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette pAssiOnnée de phOtOgraphie, de littérAture, de cinémA, de pieds, de cApes de dOcumentAtion...

01 décembre 2017

Le cOpain de la fille du tueur

9782092565223

Le copain de la fille du tueur
de Vincent Villeminot

Ed. Nathan
16,95 € / 2016 / 259 p.

La 4ème de couvertureCharles vient d’intégrer un internat pour « gosses de riches », perdu au cœur des montagnes suisses. Avec Touk-E, son coloc, ils tuent le temps comme ils peuvent, allumant fausses révolutions et vrais incendies … jusqu’à l’arrivée de Selma. Elle est mystérieuse, solaire, solitaire… et fille d’un trafiquant de drogue en cavale.

Mon avis : Encore un livre que j'avais beaucoup vu circuler sur Internet et sur lequel j'ai sauté quand je l'ai trouvé à la médiathèque. En plus, avec un auteur comme celui-ci, peu de risque d'être déçue (j'avais beaucoup aimé U4.Stéphane, Samedi 14 novembre et Instinct).

J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans ce roman. Au début, je ne comprenais rien. Je ne comprenais pas où était le narrateur, quel âge il avait, tout me paraissait étrange (bon, si j'avais lu la 4ème de couverture j'aurai peut-être compris plus vite). Et puis petit-à-petit, probablement avec l'arrivée de Selma, les choses se sont mises en place et j'ai commencé à vraiment apprécier ce que je lisais. 

En fait, Le copain de la fille du tueur est une histoire d'amour. Une histoire comme, peut-être, on a peu l'habitude d'en lire, mais une banale histoire d'amour. Avec un coup de foudre, des hésitations, des hauts et des bas, une première fois... Le contexte est particulier, certes, mais ce n'est peut-être pas le plus important. 

Les trois personnages principaux sont hantés par la figure paternelle, qu'ils l'admettent ou non. Charles est écrasé par le poids d'un père Prix Nobel de littérature, mourant, qui ne s'est jamais préoccupé de lui, davantage occupé à pleurer sa femme décédée ; Touk-E est le futur héritier d'un despote africain dont il ne partage pas les valeurs ; Selma est la fille de l'un des plus gros trafiquant de drogue mexicain, un "tueur". Chacun devra s'affranchir, à sa façon, de ce poids qui ne peut pas être nié. C'est donc aussi le roman d'une quête d'identité. 

J'ai beaucoup aimé cette histoire, je me suis laissée porter par les personnages. Par contre je n'ai pas vraiment accroché à toutes les citations de poésie. Je suis assez réfractaire à la poésie, du coup j'ai lu ces lignes très vite, sans les voir presque. Et puis l'aspect fantastique qui apparaît à un moment dans le récit permet, certes, de relancer l'intrigue amoureuse, mais j'ai trouvé qu'il arrivait comme un cheveu sur la soupe. Il ne m'a pas du tout convaincue. 

Un roman que j'ai pris plaisir à lire malgré quelques aspects que je n'ai pas aimés. 

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur
-L'avis de Saiwhisper
-L'avis de Orbe
-L'avis de Lirado
-L'avis de Linelo

113372342

Catégorie Mort : TUEUR (ligne 3)

emprunté à la med

Tags : , , , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:33 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Le cOpain de la fille du tueur

Nouveau commentaire