blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette pAssiOnnée de phOtOgraphie, de littérAture, de cinémA, de pieds, de cApes de dOcumentAtion...

22 juillet 2017

SOnge à la dOuceur

couv-Songe-a-la-douceur-620x987

Songe à la douceur
de Clémentine Beauvais

Ed. Sarbacane
2016 / 237 p. / 15,50 €

Le résumé de l'éditeurQuand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant, et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse de lui, et lui, semblerait-il… aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il la lui faut absolument. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? Songe à la douceur, c’est l’histoire de ces deux histoires d’un amour absolu et déphasé – l’un adolescent, l’autre jeune adulte – et de ce que dix ans à ce moment-là d’une vie peuvent changer. Une double histoire d’amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaikovsky – et donc écrite en vers, pour en garder la poésie.

Mon avis : On a beaucoup entendu parler de ce titre (et notamment dans La Grande Librairie), un titre attendu puisqu'il fait suite aux Petites Reines qui a connu un énorme succès. L'auteure était attendue au tournant. 

J'ai mis longtemps à me plonger dedans, à cause de la forme. La poésie, ce n'est pas mon truc. Alors un roman qui se targue d'être écrit en vers, ça ne me fais pas follement rêver. Même si ici le principe du calligramme semblait avoir été adopté, et que je trouve ça assez cool : 

Songe-a-la-douceur_p230-231-1024x815 1

 

Cela dit, finalement il n'y a que très peu de pages en calligrammes (c'est même peut-être la seule ?). Pour le reste, ça ressemble plutôt à ça : 

Songe-a-la-douceur_p230-231-1024x815 2

 

Je n'ai pas bien vu l'intérêt de cette mise en page ni des vers mais... ça ne m'a absolument pas gênée dans ma lecture, contrairement à ce que j'aurai pu croire. 
Pour ce qui est de l'histoire, elle ne m'a pas follement intéressée. J'ai trouvé que ce n'était pas un livre adapté à des jeunes ados (pourtant il a été acheté dans nombre de collèges et lycées). Les regrets de jeunes adultes concernant leur amour de jeunesse m'ont laissée sans grande émotion. Le livre se lit vite mais sans passion. La fin m'a laissée de marbre, bref, je suis passée à côté.

J'ai été déçue car j'avais aimé ces deux précédents romans pour ados. 

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur
-L'avis de Tout ce qu'elle
-Le blog super intéressant de Clémentine Beauvais
-L'avis de Orbe
-L'avis de Takalirsa
-L'avis de Galleane
-L'avis de Lottie

Tags : , ,
Posté par petite noisette à 22:06 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur SOnge à la dOuceur

Nouveau commentaire