blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette pAssiOnnée de phOtOgraphie, de littérAture, de cinémA, de pieds, de cApes de dOcumentAtion...

30 mars 2017

Un fOulard pOur Djelila

Un-foulard-pour-Djelila

Un foulard pour Djelila
d'Amélie Sarn

Ed. Milan
Coll. Tranche de vie
5,90€ / 2005 / 186 p.

La 4ème de couverture : Pas facile d'être une fille des cités. D'être sans cesse partagée entre l'envie de liberté et celle d'avoir la paix. Comme s'il fallait choisir. Choisr entre les insultes et le foulard. Ce choix-là, Sohane et Djelila y sont confrontées, pourtant. Pour le meilleur, et pour le pire...

Mon avis : Un petit livre que j'ai acheté pour le CDI il y a quelques temps déjà car je trouve important que mes élèves puissent lire des romans dans lesquels ils puissent se retrouver sous toutes leurs facettes. Des élèves qui portent le foulard en dehors du collège, j'en ai. Pas beaucoup, elles se comptent sur le doigt d'une main, mais quand même. Et puis il y en a un peu plus qui commencent à le porter lorsqu'elles entrent au lycée. Donc un livre sur ce sujet, je n'en ai pas vu passer beaucoup, et je trouvais ça important. 

J'ai beaucoup aimé ce roman, je l'ai lu d'une traite. On s'attache vite aux deux personnages, mais surtout à Sohane, la narratrice, la grande soeur de Djelila (elles n'ont qu'un an de différence). Sohane raconte, comme un long flash-back, les évènements qui se sont déroulés dans sa famille un an plus tôt. Dès le début le lecteur sait que Djelila est morte et de façon violente puisque le récit s'ouvre sur une manifestaton "en mémoire de Djelila". Les deux soeurs sont très complices mais ont également des personnalités totalement différentes. Sohane est effacée. C'est une bosseuse et musulmane pratiquante. Un jour, elle décide de porter le foulard pour montrer à tous qu'elle est fière de sa religion. Djelila est une jeune fille pleine de vie. Elle sort avec ses amis, fait du basket, porte des vêtements moulants et a décidé de ne plus aller à la mosquée. 
Alors que Sohane est renvoyée du lycée car elle ne veut pas retirer son foulard, Djelila est violentée régulièrement par les jeunes du quartier qui lui reprochent de ne pas le porter. Une situation complètement paradoxale que l'auteure nous décrit parfaitement bien. Le sujet est traité sans parti pris, sans jugement ou morale. 

Le seul petit bémol à la lecture est le contexte du récit : cette histoire se passe juste au moment du vote de la loi contre le foulard à l'école, ce qui fait que les élèves et les profs du lycée sont à cran sur le sujet et que Sohane n'hésite pas à entrer en cours avec son foulard. Je ne crois pas qu'une situation comme celle-ci serait encore possible aujourd'hui. Pour le reste, ça n'a pas pris une ride et je suis persuadée qu'un grand nombre de jeunes filles se trouvent malheureusement encore dans ces situations. 

Bien sûr, ce récit fait également penser à Brûlée vive, même si le contexte est tout autre. 
D'Amélie Sarn, j'avais déjà lu Les Proies et la série des Malorie Blackman dont elle est la traductrice. 

+ d'infos :
-L'avis d'altersexualité
-L'avis de Au boulevard littéraire

113372342

Catégorie Objet : FOULARD (ligne 1)

défi-mars-17

7.Lire un livre d'un auteur déjà lu, sans qu'il s'agisse d'une suite de série
12.On parle de l'heure qu'il est dans votre lecture en cours
27.Lire un one shot

Tags : , , , , , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:25 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Un fOulard pOur Djelila

Nouveau commentaire