blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette pAssiOnnée de phOtOgraphie, de littérAture, de cinémA, de pieds, de cApes de dOcumentAtion...

30 décembre 2016

La cOlOc

la_coloc

La Coloc
de Jean-Philippe Blondel

Ed. Actes sud junior
Coll. Romans ado
12,50€ / 145 p / 2015

La 4ème de couverture : Quitter le cocon familial pour vivre en colocation : le rêve pou tout lycéen ! Pourtant, rien n'aurait pu a priori rapprocher Romain, Rémi et Maxime. Mais ce noveau quotidien va bousculer leurs certitudes et les pousser à créer un improbable et détonnant trio...

Mon avis : Je poursuis ma découverte du Grand Jean-Philippe Blondel avec ce roman déniché au dernier salon de Montreuil. Après Au rebond, Blog et Brise-Glace, La Coloc reste dans l'univers de l'adolescence et du lycée. La grand-mère de Romain décède juste avant sa rentrée en classe de Première, laissant un grand appartement proche du lycée de centre ville. Romain habite à la campagne, loin du lycée, et déteste l'internat : cet appart est une occasion en or de s'émanciper ! Si ses colocs sont loins d'être ceux qu'il aurait pu imaginer, le petit trio prend vite et devient inséparable. Rémi le geek et Maxime le populaire, deux garçons loin de la personnalité de Romain qui nage entre deux eaux. Un trio improbable mais qui va marquer à jamais Romain. 

J'ai trouvé ce roman extrêmement juste, que ça soit dans les relations des ados à leurs parents, des parents entre eux, ou des ados entre eux également (relations amicales, relations amoureuses...) J'aime, comme dans les autres romans de l'auteur, que le personnage principal soit un garçon, un garçon en section littéraire, qui ose parler de ses sentiments. C'est encore trop rare dans la littérature jeunesse je trouve (ou alors je n'ai pas trouvé les bons livres).

Et bien sûr, en tant qu'adulte, ça me rappelle avec nostalgie cette époque où l'on rêvait tous de partir à la fac et de s'installer en coloc (chose que, pour ma part, je n'ai jamais fait et surement que je m'en porte que mieux étant très indépendante et bûcheuse je ne suis pas sure que j'aurai supporté finalement!) 

Un beau texte, à proposer aux élèves dès la 4ème je pense. 

"Rémi n'était plus le même garçon. Enfin, quand je le lui faisais remarquer, il n'était pas d'accord. Il disait que c'était juste mon regard qui avait changé et que c'était ça, le secret de la vie, changer de point de vue, tout le temps, tenter de se mettre dans la peau de l'autre, voir les événements sous un autre angle, relativiser, non ?" (p.75)

"Finalement, il n'y a pas eu d'éclatement. On rêve d'explosions, de meurtres ou de feux d'artifice, mais la vie quotidienne, ça reste avant tout se lever à 6h45, passer sous la douche, avaler un petit-déjeuner, vérifier les affaires dans son sac, partir pour le lycée, parler à des garçons, à des filles, tirer des plans sur la comète pour une prochaine soirée, pour quand on sera majeur, pour un avenir radieux. La vie quotidienne nous empêche d'imploser même quand elle nous pousse dans les limites. C'est quand le cadre disparaît que le danger guette." (p.120)

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur
-L'avis de Jérôme
-L'avis de Noukette
-L'avis de Bouma

Tags : , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:45 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur La cOlOc

    Jean-Philippe Blondel est un auteur que j'apprécie aussi tout particulièrement. Sa finesse psychologique et sa sensibilité rendent ses romans passionnants. J'ai adoré "Blog", "Au rebond"... Ses romans "adultes" sont aussi magnifiques. Je pense à "Un hiver à Paris" notamment qui a été un grand coup de cœur. Je vais bientôt lire "Double jeu" et le post me donne envie de découvrir "La coloc'".

    Posté par Gauthier, 04 janvier 2017 à 08:31 | | Répondre
  • J'ai beaucoup aimé ce roman également. cet auteur trouve toujours le ton juste...

    Posté par 0titi85, 12 janvier 2017 à 12:18 | | Répondre
Nouveau commentaire