blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette pAssiOnnée de phOtOgraphie, de littérAture, de cinémA, de pieds, de cApes de dOcumentAtion...

21 décembre 2016

Théa pOur l'éternité

9782748512236

Théa pour l'éternité
de Florence Hinckel

Ed. Syros
Coll. Soon
15,90€ / 2012 / 238 p.

La 4ème de couverture : Théa est secrétement amoureuse de Théo, son meilleur ami d'enfance, qui lui préfère la pom-pom girl du lycée. Théa vit seule avec sa mère, une ancienne présentatrce de télévision omnibulée par le souci de paraître jeune. Théa a l'impression que le temps passe trop vite et que les promesses de l'enfance sont déjà loin. Alors, quand le professeur Jones lui propose d'être le plus jeune cobaye d'un programme visant à stopper le vieillissement, Théa décide de saisir cette chance.
Le destin hors norme d'une héroïne qui a franchi la limite interdite. Un roman déroutant d'une évidente actualité. 

Mon avis : C'est toujours un moment particulier de lire un livre qui nous a été dédicacé par son auteur (à Montreuil) :-) Comme généralement j'aime beaucoup les romans de Florence Hinckel, je me doutais bien que celui-là me plairait ! 

Théa pour l'éternité mêle subtilement une histoire classique de lycéenne en proie à des difficultés avec ses parents et avec ses amis, à un récit de science-fiction. Lorsque Théa découvre que son meilleur ami de toujours, dont elle est amoureuse, s'est trouvé une autre petite-amie, elle devient folle et se jette sur la lycéenne. Heureusement (ou pas) pour elle, à ce même moment un étrange professeur est là et décide de la choisir pour expérimenter un tout nouveau traitement permettant de stabiliser le corps humain à un moment donné : plus de vieillissement pour celui qui prend ses pilules quotidiennes. Théa est tout de suite intéressée et sa mère la pousse à accepter. Ensuite, tout s'enchaîne très vite et voilà Théa sous traitement, sans retour possible. Mais une fois la machine bien enclenchée, de nombreuses questions vont se bousculer : un peu tard !

J'ai beaucoup aimé cette lecture, j'y ai pris beaucoup de plaisir. Quelques -tout- petits bémols tout de même : j'ai eu un peu de mal à imaginer Mia, la pom-pom girl : ça existe, en France, des équipes de pom-pom girl ?? Et sinon, la fin m'a paru un peu angélique, notamment concernant les parents de Théa qui deviennent parfaits du jour au lendemain. Cela dit, ça permet de mettre l'accent sur les personnages qui suivent le traitement et non sur les autres. C'est une sorte de fin ouverte qui amène à la réflexion philosophique. 

Un roman fort intéressant sur la peur de vieillir et sur les avancées scientifiques qui sont parfois bien éloignées de l'éthique. Un roman parfait pour faire réfléchir, seul ou avec d'autres lecteurs pourquoi pas. C'est quoi être jeune ? Est-ce que le monde appartient aux "jeunes" ? A ceux qui paraissent "jeunes" ? Quel est l'avantage de vieillir ? ...
Dès la fin du collège. 

20161204_081859b

 

Théa pour l'éternité a reçu de nombreux prix.

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur
-L'avis de Nathalie
-L'article de Florence Hinckel sur son super site avec plein d'autres articles intéressants. 
-L'avis de Orbe
-L'avis de Lirado

défi-décembre

Tags : , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:26 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Théa pOur l'éternité

Nouveau commentaire