blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette pAssiOnnée de phOtOgraphie, de littérAture, de cinémA, de pieds, de cApes de dOcumentAtion...

07 août 2016

La Passe-mirOir 1.Les fiancés de l'hiver

61xRkwKL9wL

La Passe-miroir
1. Les fiancés de l’hiver
de Christelle Dabos

Ed. Gallimard jeunesse
18,00€ / 2013 / 518 p.

La 4ème de couverture : Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Mon avis : Que dire sur ce roman qui a déjà été maintes fois évoqué sur la Toile ? Tout d’abord, que j’ai adoré bien sûr ! Je ne crois pas avoir lu quelque part de critique négative… Il est pourtant rare qu’un livre fasse à ce point l’unanimité. J’ai rencontré des gens qui ne lisent presque jamais et qui l’avaient à la main ! Et j’ai vite succombé, surtout quand on m’a affirmé qu’il se lisait vraiment très vite (généralement j’évite les livres de 500 pages parce que je n’aime pas rester des semaines sur le même livre). Bon, celui-là je l’ai lu en 4 jours en parallèle de d’autres lectures, donc effectivement, il se lit vite.

L’histoire, je l’ai trouvée très originale, et c’est, je pense, ce qui fait le succès de ce roman. L’histoire se passe dans un futur assez lointain apparemment (on n’a pas de date). Chaque partie du monde est séparée et les clans vivent sur leur arche de façon indépendante. Chaque arche a été créée par un esprit de famille, l’ancêtre de la famille, immortel et plus ou moins inaccessible. Ophélie est née sur Anima. Toute sa famille est en lien avec les objets : ils peuvent les réparer, les comprendre, les animer, les lire. Chacun a un pouvoir différent, plus ou moins fort. Ophélie est très douée. A 15 ans, elle s’occupe seule du musée où sont entreposé les objets de l’ancien temps. Elle est une liseuse exceptionnelle : en touchant un objet, elle peut remonter tout son passé et comprendre tout ce qu’il a vécu ainsi que ses propriétaires.
Ophélie est l’anti-héroïne par excellence : maladroite, myope, mal habillée, solitaire, timide, indépendante… Rien de ce qu’elle fait ne plaît vraiment à sa famille, elle est bien trop différente d’eux. Et puis, elle a déjà refusé deux mariages avec des cousins, il faudrait quand même qu’elle pense à rentrer dans le droit chemin ! Un jour donc, on lui impose un fiancé : il vient d’une autre arche et du jour au lendemain, Ophélie doit abandonner son musée, sa famille, sa vie, pour partir avec lui au Pôle, cet endroit glacial où vivent des gens peu sympathiques. Heureusement, sa tante Roseline l’accompagne : elle sera son chaperon pendant les huit mois que dureront les fiançailles.
Arrivées sur place, Ophélie et la tante Roseline vont de surprises en déceptions. Personne ne doit savoir qu’elles sont là, et Thorn, le fiancé, est un homme bourru qui ne s’occupe pas d’elles. Il les laisse avec sa propre tante, Bérénilde, et la seule recommandation de ne faire confiance à personne. Et en effet, Ophélie va vite réaliser à quel point la vite à la Citacielle est dangereuse pour elle ! Les tentatives de meurtre vont se succéder, tandis qu’elle découvrira petit-à-petit les manigances qui se trament dans son dos.
Mais pourquoi donc sa famille a-t-elle voulu qu’elle se lie avec une famille aussi violente que les Dragons ?

Au fil du récit, malgré les difficultés et la violence quasi quotidienne, Ophélie va s’ouvrir, se découvrir, devenir de plus en plus forte, autonome et ne laissera jamais tomber ses convictions et sa morale. Cette aventure fera d’elle une véritable héroïne, indépendante et forte, capable de prendre les propres décisions.

La suite, vite !

Pour ce qui est du classement en jeunesse, je suis un peu plus sceptique. Je suis habituée à mes petits collégiens très faibles lecteurs pour la plupart. Les bons lecteurs refusent les livres de plus de 200 pages, alors je ne me vois absolument pas proposer ce roman en collège. Pas qu’il soit vraiment compliqué à comprendre, mais il faut quand même le vouloir pour s’emparer d’un pavé comme celui-ci ! En lycée, pas de problème par contre.
Ce roman a gagné le concours « premier roman jeunesse » de Gallimard, RTL et Télérama mais je ne connais pas les critères de ce concours. Est-ce qu’on considère que lorsqu’il y a une héroïne adolescente, un roman est forcément pour les adolescents ?

L’un d’entre vous l’a acheté pour un CDI de collège ? Comment réagissent les élèves ?

 

111458994

+ d’infos :
-Le site officiel
-L'avis de Orbe
-L'avis de Radicale
-L'avis de Faelys

Tags : , , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:36 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur La Passe-mirOir 1.Les fiancés de l'hiver

    Hello Noisette !

    Je l'ai acheté pour le CDI de mon collège et il a été emprunté très vite à cause de la couverture splendide... mais l'élève n'a pas eu le temps de le finir ! Trop long... On verra s'il ressort. Tu as lu le nouveau livre lauréat du même concours ? Il est plus court...

    Posté par Lily, 02 septembre 2016 à 09:54 | | Répondre
  • Je l'ai acheté car il faisait parti de la sélection babelio 3eme. La première élève qui l'a emprunté m'a réclamer la suite. Au final, il n'est pas énormément lu car son épaisseur fait peur aux plus faibles lecteurs mais ceux qui le lise sont très contents!

    Posté par clairebouh, 05 septembre 2016 à 11:29 | | Répondre
Nouveau commentaire