blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette pAssiOnnée de phOtOgraphie, de littérAture, de cinémA, de pieds, de cApes de dOcumentAtion...

24 août 2014

Un printemps à TchernObyl

9782754807746

Un printemps à Tchernobyl
d'Emmanuel Lepage

Ed. Futuropolis
24,50€ / 164 p. / 2012

Le résumé de l'éditeur26 avril 1986. À Tchernobyl, le coeur du réacteur de la centrale nucléaire commence à fondre. Un nuage chargé de radionucléides parcourt des milliers de kilomètres. Sans que personne ne le sache… et ne s’en protège. C’est la plus grande catastrophe nucléaire du XXe siècle. Qui fera des dizaines de milliers de victimes. À cette époque, Emmanuel Lepage a 19 ans. Il regarde et écoute, incrédule, les informations à la télévision. 22 ans plus tard, en avril 2008, il se rend à Tchernobyl pour rendre compte, par le texte et le dessin, de la vie des survivants et de leurs enfants sur des terres hautement contaminées. Quand il décide de partir là-bas, à la demande de l’association les Dessin’acteurs, Emmanuel a le sentiment de défier la mort. Quand il se retrouve dans le train qui le mène en Ukraine, où est située l’ancienne centrale, une question taraude son esprit : que suis-je venir faire ici ?

Mon avis : Un printemps à Tchernobyl est, plus qu'une bande-dessinée, un carnet de voyage qui raconte le périple d'Emmanuel Lepage au coeur de la zone sinistrée, 22 ans plus tard. Ce voyage est organisé par les membres de l'association Les enfants de Tchernobyl, dans le but de réunir sur les lieux différents artistes qui pourront rendre compte de leur expérience dans un livre dont les droits iraient à l'association. Emmanuel Lepage accepte de faire partie de l'aventure, malgré une peur toute légitime et des problèmes de santé plus ou moins psychologiques (un mal à la main qui l'empêche parfois de dessiner). 
Nous voilà donc parti avec Emmanuel dans son périple. Il se rend en train jusqu'à Kiev puis jusqu'à la petite ville de Volodarka, à quelques kilomètres de la zone interdite. Le début de la bande-dessinée est très sombre, entre le noir et blanc et le sépia. Emmanuel Lepage y raconte son expérience de Tchernobyl depuis la France : en 1986 lorsqu'il avait 19 ans, ce qu'il a vu aux informations, ce qu'il imagine, l'organisation du voyage avec les membres de l'association... Tout est un peu mélangé, comme pour mieux représenter le tourbillon qui se trouve dans sa tête à l'occasion de ce voyage. Les dessins sont beaux mais sombres et dépressifs. Grâce au récit, le lecteur en apprend un peu plus sur l'évènement et surtout sur ce qu'il s'est passé ensuite. L'évacuation des populations, ceux qui sont revenus malgré les recommandations. Sur place, Emmanuel Lepage se fait sa place petit à petit, entre les visites dans la zone sinistrée (avec d'énormes précautions), les soirées avec les habitants, les séances de dessin... Il se pose beaucoup de questions. Oui, la zone interdite (30 Km²) est vide (enfin il y a quand même 2000 personnes qui  y travaillent chaque jour) et présente de nombreux batiments totalement désertés. Mais Emmanuel Lepage y voit aussi beaucoup de beauté. Et cela le rend mal. Pendant des jours, il ne sait pas trop quoi dessiner. On lui a fait la commande d'un carnet de voyage pour montrer les horeurs du nucléaire, mais il trouve une nature luxuriante et magnifique, des gens plein de joie de vivre, mais aussi résignés. Il n'arrive pas vraiment à dessiner l'horreur. Puis, petit à petit, il décide de dessiner comme il ressent, tant pis pour la commande. Et là, la bande-dessinée prend vraiment de l'ampleur. Les couleurs arrivent, d'abord par petites touches puis pour des dessins entiers. L'artiste change également de matériel, il utilisera l'aquarelle par exemple. 

Une magnifique bande-dessinée, plus que cela même, un documentaire qui nous parle de Tchernobyl aujourd'hui, des gens qui y vivent encore et de comment ils vivent. A lire !

un_printemps_tchernobyl_p68

printempstchernobyl 12

 

20121220-131613-g

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur
-Les dessin'Acteurs
-Radio Tchernobyl
-Les enfants de Tchernobyl
-L'avis de Noukette
-L'avis de Stéphie

Tags : , , , ,
Posté par petite noisette à 06:42 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires sur Un printemps à TchernObyl

    Magnifique cette BD oui ! Un chef-d’œuvre !

    Posté par Noukette, 24 août 2014 à 09:10 | | Répondre
  • Encore un album que je n'ai pas lu, bien qu'il soit acheté depuis des mois déjà ! Merci de le remettre sur le haut de ma pile ! ^^
    As-tu lu d'autres albums d'Emmanuel Lepage ? J'avais adoré "voyages aux îles de la désolation" et "Muchacho" (2 tomes)... J'ai aussi lu quelque part que cet automne, il va sortir un nouvel album...

    Posté par Caro, 24 août 2014 à 18:05 | | Répondre
  • @ Noukette effectivement, magnifique !
    @ Caro Je ne connais pas du tout ses autres BD... il faudra que je fouille dans la bibliothèque de mes parents.

    Posté par Petite Noisette, 24 août 2014 à 22:02 | | Répondre
  • Bonjour,
    Est-ce une BD que l'on peut proposer à des collégiens ?
    Merci !

    Posté par Rhl, 21 mars 2017 à 14:28 | | Répondre
Nouveau commentaire