blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette pAssiOnnée de phOtOgraphie, de littérAture, de cinémA, de pieds, de cApes de dOcumentAtion...

14 janvier 2014

Un drÔle de père T.4

un_drole_de_pere_volume_4Un drôle de père
Tome 4
de Yumi Unita

Ed. Delcourt
2008 / 210 p. / 10,75€
10 volumes disponibles

La 4ème de couverture : Daikichi, trente ans, célibataire, n'est pas ce qu'on peut appeler un Don Juan. Pas très à l'aise avec les femmes, encore moins avec les enfants, cet homme on ne peut plus ordinaire va, du jour au lendemain, décider de devenir le tuteur légal de la fille cachée de ... son défunt grand-père. Mais comment élever une jeune enfant quand on a déjà du mal à s'assumer soi-même ?

Mon avis : La suite des aventures de Daikichi et de la petite Rin, que j'avais un peu laissé de côté après les tomes 1, 2 et 3. Franchement, ils sont tellement attachants tous les deux que j'ai vraiment envie de me jeter sur la suite !

Dans ce volume, on n'entend plus du tout parler de la mère de Rin. Par contre, la cousine de Daikichi et sa petite fille viennent quelques temps habiter chez Daikichi après avoir fui son mari. Encore une fois, ce manga nous montre le quotidien des japonais et pour cela il est très intéressant. La morale est très importante et la jeune femme décide de retourner vivre avec son mari, même si elle affirme qu'il est devenu son plus grand ennemi.
On assiste également à une compétition de corde à sauter et à des préoccupations vis-à-vis de la gastro et de la grippe.

Mais ce qui reste de ce manga, c'est vraiment la petite Rin qui est troooop mignonne et Daikichi qui réagit parfois comme un enfant. Les deux forment un duo du tonnerre!

Tags : , , , , ,
Posté par petite noisette à 06:28 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Un drÔle de père T.4

    J'ai beaucoup aimé cette série, et au bout de 5 ou 6 tomes, Rin grandissant trop, j'ai un peu abandonné... tout comme j'ai lâché la lecture de mangas !

    Posté par Caro, 17 janvier 2014 à 23:34 | | Répondre
Nouveau commentaire