blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette professeure-documentaliste depuis 2008, passionnée de lecture, de culture et de tout ce qui touche au métier. Maman de Mini-Noisette (2015) et de Micro-Noisette (2019), je parle aussi des livres pour les plus petits.

19 septembre 2013

IRD 2013-2014 : prOgrammatiOn annuelle classes de sixièmes

IMG_2832Il n'est pas toujours évident de prévoir sa programmation pour les séances d'IRD de sixième. Cela dépend de plusieurs paramètres, et notamment du public. J'entame ma cinquième année dans mon collège. Chaque année, ma progression a été différente. Elle a toujours évolué en fonction des élèves, des collègues, des besoins ressentis, des possibilités (notamment matérielles).

254

Lors de ma première année, les séances d'IRD n'étaient pas dans l'emploi du temps des élèves, j'ai dû demander à des collègues de me "prêter" des heures de français, d'histoire-géo et d'aide aux devoirs pour pouvoir prendre chaque groupe pendant 4h (demi-groupes). J'ai donc fait ce que je pensais être le strict minimum à l'époque : les règles du cdi (1 séance), le classement des fictions et des documentaires (1 séance) et BCDI (2 séances).

254Lors de la deuxième année, j'ai facilement convaincu mon chef d'établissement de mettre une heure quinzaine de "documentation" dans l'emploi du temps des élèves (en demi-groupes). Cette année là a été l'année de l'épanouissement pour moi : je pouvais enfin faire ce que je voulais, sur le long terme, avec les sixièmes. J'ai fait les fictions et les documentaires, BCDI, la presse. En expliquant bien et en faisant beaucoup manipuler les élèves.

254Lors de la troisième année, nous avons monté un lourd projet de défi-lecture entre les cinq classes de sixièmes et cinq classes de CM2. Ce projet n'étant fait que par moi du côté du collège (pas de prof de français intéressé), j'ai obtenu d'avoir les demi-goupes toutes les semaines et non plus par quinzaine. Il a fallu jongler entre les séances pour le défi et les séances habituelles d'IRD. J'ai été toute l'année dans le rush et à chaque séance (en plus du contenu d'IRD, il fallait gérer les emprunts/retours du défi, les fiches de lectures, les questionnaires pour les CM2 postés sur un blog...). Je me suis dit qu'il ne fallait pas reconduire le projet sous cette forme, même si l'ensemble des partenaires adultes en ont été contents et une grande partie des élèves. C'était beaucoup trop lourd à porter pour moi. Comme mes collègues de français n'étaient toujours pas intéressés, le projet n'a jamais été reconduit.

254Lors de la quatrième année, j'ai voulu souffler un peu. J'ai repris les séances par quinzaine et je suis repartie sur une programmation de base. Deux choses ont fait qu'elle a finalement été un peu différente : j'ai eu d'énormes soucis informatiques (ordinateurs neufs qui ont dû être changés 3 fois en un an : carte mère morte à chaque fois) et également avec ma base documentaire que j'ai en partie perdue après pas mal de problèmes sur le réseau pédagogique. Je n'ai donc absolument pas pu voir BCDI avec mes élèves. Cela dit, je ne suis pas sure que ça soit un problème pour eux car le CDI n'étant pas grand, les élèves n'utilisent absolument jamais BCDI pour trouver un livre. Je trouvai également que les élèves continuaient à faire des exposés demandés par les profs de façon totalement inintéressante. J'ai donc axé tout le troisième trimestre sur la façon de faire une affiche d'exposé (recherches papier et en ligne...). Je n'imaginai pas le temps que ça allait prendre !! Je souhaitais que les élèves ne travaillent jamais à la maison pour éviter justement le problème rencontré par les collègues qui demandent de faire des exposés entièrement préparés à la maison (ce qui veut presque toujours dire : impression de wikipédia/ de google images). Si les anciens sixièmes maitrisent maintenant ce point là j'y ai passé quand même beaucoup plus de temps que prévu, beaucoup trop de temps (je n'ai pas eu du tout le temps de parler de la presse). (voir la programmation que j'avais prévue)

254Cette année, comme tous les ans ^^, j'ai bon espoir que tout soit parfait ! J'ai prévu une progression basique. J'espère avoir e-sidoc au début de 2014 et pouvoir ainsi faire mes séances sur ce nouvel outil.

Voici ce que j'ai prévu (environ une quinzaine de séances sur l'année) :

1/Découverte du CDI
2/Typologie des documents
3/Les fictions
4/Les documentaires
5/Les documentaires (suite)
6/Les clés du livre
7/Le dictionnaire (une nouveauté pour moi)
8/La recherche documentaire avec internet
9/La recherche documentaire avec internet (suite)
10/Le logiciel documentaire
11/Le logiciel documentaire (suite)
12/La presse et les médias
13/La presse et les médias (suite)
14/Projets différenciés
15/Projets différenciés

Ce que j'appelle "projets différenciés" c'est pour remplacer les exposés de l'an dernier. Je ne sais pas encore ce que je vais faire exactement. Je sais juste que je veux faire un projet différent par classe (comme l'an dernier chaque classe avait un thème d'exposés différent). Ces deux séances (ou plus ?) n'auront pas forcément lieu à la fin de l'année, ça dépend des classes. Il y a six classes et pour ces projets je me base sur les collègues de chaque classe pour venir en appui à un projet déjà mené pendant l'année si possible.
Pour l'une des classes, je développerai le rallye lecture sur les animaux que je mène toute l'année avec mon collègue de svt et la classe de sixième dont il est PP.
Pour une autre, j'ai bien envie de me lancer dans le concours Dis-moi dix mots.
Pour les quatre autres classes, je ne sais pas encore.

Bien sûr, ce qu'il faut obligatoirement prendre en compte c'est le niveau des élèves, leurs pratiques culturelles et leur environnement social. Mon collège est placé dans un quartier de banlieue très pauvre, culturellement et socialement. J'ai donc décidé de faire un travail de base. Je ne me vois pas du tout travailler sur les tablettes ou les encyclopédies numériques, c'est à mille lieues des attentes de mes élèves, de leurs préoccupations, c'est complètement déconnecté de leur vie.
Je suis chaque année surprise des demandes de l'inspection pour les thèmes de travail lors des réunions de bassin : on nous demande toujours de travailler sur les dernières nouveautés numériques, sur les abonnements aux multiples ressources en ligne... Mais personnellement, je ne me retrouve pas du tout là dedans car mes élèves n'y ont jamais accès et je ne voit pas l'intérêt de former les élèves à l'usage d'une chose à laquelle ils n'ont pas accès. Sans parler que financièrement mon collège ne peut absolument pas se procurer ces objets !!

Bref, tout ça pour dire à Yael* et aux autres profs docs - nouveaux ou pas dans le métier mais toujours à se poser des questions - que la progression des séances d'IRD ne peut que se construire au cas par cas, s'affiner au fil du temps lorsque l'on apprend à connaître ses élèves et à travailler avec ses collègues. C'est aussi pour cela que je trouve important de rester quelques années dans le même établissement pour avoir le temps de construire notre travail.

*Si j'ai fait ce billet, c'est parce que PP m'a prévenue que Yael voulait savoir comment je m'organisais pour ma progression... Ca m'a fait réfléchir ! Bon courage Yael ! ^^

Tags : , , ,
Posté par petite noisette à 19:02 - 05. InfO dOc - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires sur IRD 2013-2014 : prOgrammatiOn annuelle classes de sixièmes

  • Oui, c'est vrai qu'on évolue beaucoup dans nos pratiques au fur et à mesure des années. La base reste mais on ne peut faire les choses sans prendre en compte le niveau des élèves. Chez moi, comme chez toi, le niveau est très faible. Du coup, on insiste, on en revient aux fondamentaux, logique finalement. Cette année je réfléchis encore mais les choses vont s'affiner avec le temps.

    Posté par Noukette, 19 septembre 2013 à 23:22 | | Répondre
  • Encore une fois merci pour tes partages de séances et de tes questionnements.
    Effectivement cette fameuse progression n'est pas simple à mettre en place, pour moi pareil pas 2 années qui se ressemblent. Cette année comme je ne suis pas satisfaite de ce que j'ai proposé l'an passé, je vais tenter d'introduire des cours au niveau 5° (mais avec toujours ce problème de créneau).

    Posté par Aristide_12, 20 septembre 2013 à 11:45 | | Répondre
  • J'ai moi aussi deux classes de cinquième cette année, mais l'IRD de ces classes sera axé sur le moyen-âge donc c'est un peu différent.
    J'aimerai mettre en place quelques séances avec tous les niveaux mais ça me paraît bien compliqué car les élèves de mon collège n'ont aucune heure de permanence et il est compliqué de convaincre l'ensemble des profs d'une discipline et d'un niveau de me laisser prendre les élèves quelques heures...

    Posté par Petite Noisette, 21 septembre 2013 à 16:16 | | Répondre
Nouveau commentaire