blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette pAssiOnnée de phOtOgraphie, de littérAture, de cinémA, de pieds, de cApes de dOcumentAtion...

17 avril 2012

BlOg

9782742789368Blog
de Jean-Philippe Blondel

Ed. Actes sud junior
Coll. romans ados
10€ / 2010 / 114 p.

La 4ème de couverture : "Le blog, c'était mon espace privé. Mon domaine. Et il a tout salopé. Je trouve ça dégueulasse. Ma révolte, je la revendique. Parce qu'il ne s'est pas retrouvé sur mon blog par hasard. Et qu'il ne s'y est pas rendu qu'une fois. Il l'a suivi, pisté, décortiqué. Quand je suis en face de lui, maintenant, j'ai l'impression de me promener nu en pleine ville." Révolté par cette trahison, par ce "viol virtuel", le narrateur décide de ne plus adresser la parole à son père. Pour se racheter, ce dernier lui fait un don... une plongée dans le passé qui ne sera pas sans conséquence.

Mon avis : Ce roman a fait le buzz il y a quelques mois; normal, il parle des jeunes et de leurs blogs... ou plutôt il semble en parler. Parce que finalement il apparaît que ce n'est pas le propos principal du récit.
Pour commencer on a un incipit assez intriguant (enfin seulement pour celui qui n'a pas lu la 4ème de couverture...) et qui attache le lecteur au personnage. Le suspens est là, on a vite envie de savoir ce qu'il se passe entre cet adolescent et son père.

Le narrateur est cet adolescent. Après avoir découvert que son père lisait son blog, il l'a fermé et a décidé d'écrire sa révolte. On a dans ce roman toute une réflexion sur l'écriture. A quoi sert d'écrire un journal intime ? Un blog est-il un véritable journal intime ? Le journal intime est-il quelque chose d'exclusivement féminin ? Le père et le fils en sont tous les deux des auteurs mais leur pratique est bien différente. Cette confrontation évoque l'évolution des moeurs, des pratiques, des outils. Toutefois cela confirme que l'écriture - quelle que soit sa forme - était et reste un moyen d'analyse et de défoulement parfois nécessaire.

C'est finalement le thème de la communication qui est mis en avant ici : communication via les réseaux, communication dans la famille, communication entre les générations.

Le roman met aussi l'accent sur l'évolution de chacun, grandir, prendre de la maturité. Le narrateur, comme chaque adolescent, évolue et réfléchit au sens de la vie.
J'ai parfois trouvé que sa réflexion était un peu trop "adulte", que ces propos étaient plutôt ceux de l'auteur que d'un adolescent, mais finalement ça passe bien quand même.

"Je sais. Il y a des mômes qui subissent des trucs horribles, et comparée à leur souffrance, ma révolte peut paraître futile. Voire carrément stupide. Parce que non, il ne m'a pas frappé. Il ne m'a pas violé. Il ne m'a pas foutu la honte devant mes amis. Il n'a pas tenté de draguer ma copine - je n'en ai pas pour l'instant, ça règle le problème. Il n'a pas non plus trompé ma mère ni incendié la maison. Rien de tout ça, et un peu de tout ça quand même, mine de rien. Surtout le viol. Sauf que c'est un viol virtuel.
Il a lu mon blog." (p.9)

"Parce qu'il ne s'est pas retrouvé sur mon blog par hasard. Et qu'il ne s'y est pas rendu qu'une fois. Il l'a suivi, pisté, décortiqué. Quand je suis en face de lui, maintenant, j'ai l'impression de me promener nu en pleine ville. Et ça me donne envie de gerber." (p.10)

"-Mais...
-Il n'y a pas de mais. Tu as lu mon blog, c'est une violation d'intimité.
-Tout de suite les grands mots ! Comme si internet c'était privé !" (p.22)

"Les enfants uniques, ça cherche toujours des frères partout." (p.50)

"Mon coeur s'est serré comme jamais à l'idée qu'un jour, dans un avenir bien plus proche que je ne voulais bien l'admettre, j'allais quitter ce lieu. Qu'après, il y aurait une vie à inventer, des ponts à construire, des territoires à explorer. Loin d'ici. Avec une soeur qui s'émancipe. Des parents qui vieillissent. Se rapetissent. T'invitent le dimanche midi et s'endorment dans le canapé. Ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes. La fragilité de tout ça." (p.71)

"Depuis que j'ai cessé d'alimenter mon blog, toutes ces questions-là me hantent. Je ressens un manque, mais en même temps, je me sens soulagé. Je me suis débarrassé d'une contrainte. Je suis plus libre qu'avant. C'est juste dommage que je n'aie pas choisi cette interruption brutale, mais qu'elle m'ait été imposée." (p.73)

J'ai beaucoup aimé ce livre qui se lit très vite et très facilement. Je le conseille vivement, dès la fin du collège.

+ d'infos :
-L'avis d'Enna
-L'avis de Plumeline
-L'avis d'Aurélie
-L'avis de Marylène
-L'avis de ptitesouris

Tags : , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 07:04 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires sur BlOg

    Je l'ai lu dans le cadre d'un jury littéraire avec des élèves de 4e-3e, et ils m'ont fait une remarque que je trouve juste : les élèves savent qu'un blog est lu par tout le monde, c'est même pour cela qu'ils en tiennent un. De plus, ils m'ont dit qu'ils seraient heureux si leurs parents lisaient leurs blogs, s'ils s'intéressaient à ce qu'ils écrivent. Du coup, le roman n'est pas très bien passé auprès de mes élèves, ils l'ont trouvé incohérent avec la réalité.

    Posté par JL, 17 avril 2012 à 16:04 | | Répondre
  • Je travaille dessus cette année avec une classe de 4e. J'avais été très enthousiasmée par ce livre mais j'ai un retour unanime de mes élèves : le personnage principal ne colle pas. Ils ne le trouvent pas assez authentique, pas assez "adolescent". Et puis "Il abuse, Madame ! Son père il est trop gentil avec lui et lui il s'énerve pour rien, là, s'il écrit sur Internet faut pas qu'il vienne pleurer qu'il y a des gens qui le lise !"
    Finalement, on a davantage parlé des relations entre enfants et parents et du rôle du père dans une famille que de la communication, d'Internet et du rapport à l'écrit.
    C'était un débat tout aussi intéressant mais pas vraiment celui prévu initialement.

    Posté par AliLizly, 17 avril 2012 à 19:23 | | Répondre
  • J'ai aussi beaucoup aimé ce livre, en particulier la manière dont le regard du narrateur sur son père évolue au fil des pages. Comme je viens de l'acheter pour le CDI, je ne sais pas encore trop ce que mes élèves vont en penser.

    Posté par Magic'Doc, 17 avril 2012 à 21:21 | | Répondre
  • je suis passée par plusieurs états à la lecture de ce roman, parfois sceptique, énervée, puis convaincue... j'en garde un bon souvenir! c'était mon 1er de l'auteur et les autres découverts ensuite ont confirmé!

    Posté par lasardine, 18 avril 2012 à 08:30 | | Répondre
  • Ca me rassure de voir que les élèves sont conscients que lorsqu'on publie un blog, les gens que l'on connaît peuvent le lire !

    Posté par Petite Noisette, 19 avril 2012 à 08:07 | | Répondre
  • On en a tellement parlé que je me suis dit que je le lirai un jour, peut-être. Je n'arrive pas à trouver crédible cet ado qui râle parce que ce qu'il a mis sur le net est lu par quelqu'un de proche. C'est le risque, c'est même le principe. TOut le monde peut tout lire sur le net...

    Posté par Tiphanya, 20 avril 2012 à 12:34 | | Répondre
  • Lu dans le cadre du prix des incorruptibles, je l'ai aussi beaucoup aimé. Je le trouve très crédible cet adolescent et il sait qu'il va être lu. Mais l'adolescence est une période où on a pas forcément envie de tout partager avec ses parents, d'accord, il en fait un peu trop mais bon, s'il n'en faisait pas tout un plat, il n'y aurait plus de roman, non

    Posté par Vive les bêtises, 25 avril 2012 à 17:04 | | Répondre
  • Ça tombe bien, je l'ai commandé aussi et j'ai hâte de le lire !

    Posté par Noukette, 27 avril 2012 à 00:26 | | Répondre
Nouveau commentaire