blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette pAssiOnnée de phOtOgraphie, de littérAture, de cinémA, de pieds, de cApes de dOcumentAtion...

15 juillet 2011

Au rebOnd

rebondAu rebond
de Jean-Philippe Blondel

Ed. Actes sud junior
Coll. Romans ado
2008 / 99 p. / 9,00€
(payé 1,00€ chez Boulinier, état neuf)

La 4ème de couverture : "Quand je suis sorti du gymnase, il faisait beau. Le soleil tapait fort. Mon coeur aussi. Des rouages s'étaient enclenchés dans mon cerveau et j'avais commencé à gamberger. Qu'est-ce qu'on est censé faire quand un camarade s'évapore ? Qu'est-ce qu'on est censé faire quand un copain coupe tout contact, du jour au lendemain ?"
Un "vrai pote" - celui avec qui on partage la passion du basket et le même sentiment de n'être pas né au bon endroit -, on ne le laisse jamais tomber. Alors, quand il disparaît soudain, on est prêt à entrer, même par effraction, dans sa maison, dans sa vie.

Mon avis : Au rebond est un court roman qui se lit d'une traite. Impossible de faire une pause tant la lecture est prenante et fluide. Je ne m'attendais pas du tout à cette histoire : à cause de la 4ème de couverture, je pensais que le garçon, Christian, avait vraiment disparu ce qui n'est pas le cas. En effet, il ne va pas au lycée pendant deux semaines, ce qui intrigue son pote Alex. Mais leurs mondes sont tellements différents - Alex et sa mère vivent difficilement dans un HLM alors que Christian et ses parents sont dans une grande maison de bourgeois - qu'Alex s'imagine que Christian est parti aux Bahamas. Il n'en est rien. Christian a des problèmes de famille.

Alors Alex se rend compte que Christian n'est pas juste un pote, qu'il est un ami, son "meilleur ami", et comme sa mère le lui dit, il doit faire quelque chose. Et les voilà tous les deux, mère et fils, à s'occuper d'aider cette famille bourgeoise dont les codes sont complètements différents des leurs.

Et pourtant, cela fonctionne ! J'ai adoré les personnages des mères, chacune dans leur style. La mère de Christian m'a vraiment plu et le caractère de celle d'Alex est impressionnant et admirable !
L'amitié qui se développe entre les deux garçons est vraiment belle, juste, banale en somme. Si les situations sont un peu caricaturales au début du récit, chacun fait des choix judicieux et avance comme il le peut dans sa vie, si compliquée soit-elle.

C'est bien sûr un roman sur l'adolescence. Au début, Alex est en révolte, il en veut à sa mère et à ses profs (sympas les passages dans lesquels il leur parle), il ne sait pas ce qu'il veut (à part jouer au basket), puis, au fil des problèmes qu'il doit affronter, il va grandir, mûrir, devenir plus adulte. Les épreuves le feront réfléchir et inconsciemment il deviendra plus sage.

Un très beau roman que je conseille sans retenue !!

"Je déçois ma mère parce que je ne travaille pas assez bien, parce que je ne suis pas assez serviable, parce que je ne sais pas faire plaisir, parce que je n'ai pas débarrassé la table du petit-déjeuner, parce que je me retire quand elle veut me faire un câlin. Je déçois ma mère surtout parce que je ressemble à mon père." (p.8)

"La bande, c'est l'essence de notre âge. C'est la seule façon de ne jamais être seul, à part le couple - mais les couples, nous les regardons dépérir et éclater chez nos parents, chez nos oncles et tantes, chez nos profs, partout." (p.17)

"Nous voyons tous les deux passer devant nos yeux le reflet émoustillant de Mme Lartigue, secrétaire du proviseur, jupe fendue, maintien langoureux, yeux de biche, teint de porcelaine - un fantasme pour tous les adolescents mâles frustrés, c'est-à-dire pour tous les adolescents mâles, point." (p.42)

"-Alléluia ! Bon, d'accord, tu n'as pas envie d'être mon frère.
-Je suis ton ami, Christian. Tu connais la chanson, on choisit ses amis et rarement sa famille. Je n'ai pas envie d'être de ta famille. Je n'a pas envie que tu sois de la mienne. Ca me repose que nous n'ayons pas de liens de sang. [...]
-Je t'épaule, Christian. C'est ce qu'on peut faire de mieux, toi et moi. S'épauler. S'aider." (p.70)

+ d'infos :
-La critique de Clarabel
-La critique d'altersexualité
-Une critique sur In cold blog
-La critique d'Aurélie

Tags : , , , , , ,
Posté par petite noisette à 07:59 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Au rebOnd

Nouveau commentaire