Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
blOg-O-nOisettes
blOg-O-nOisettes
Publicité
Archives
18 juin 2011

Oh, bOy !

9782211056427Oh, boy !
de Marie-Aude Murail

Ed. Ecole des loisirs
Coll. médium
206 p. / 10€ / 2000

La 4ème de couverture : Ils sont frère et soeurs. Depuis quelques heures, ils sont orphelins. Ils ont juré qu'on ne les séparerait pas.
Il y a Siméon Morlevent, 14 ans. Maigrichon. Yeux marron. Signe particulier : surdoué, prépare actuellement son bac.
Morgane Morlevent, 8 ans. Yeux marrons. Oreilles très décollées. Première de sa classe, très proche de son frère. Signe particulier : les adultes oublient tout le temps qu'elle existe.
Venise Morlevent, 5 ans. Yeux bleus, cheveux blonds, ravissante. La petite fille que tout le monde rêve d'avoir. Signe particulier : fait vivre des histoires d'amour torrides à ses Barbie.
Ils n'ont aucune envie de confier leur sort à la première assistante sociale venue. Leur objectif est de quitter le foyer où on les a placés et de se trouver une famille.
A cette heure, deux personnes pourraient vouloir les adopter. Pour de bonnes raisons. Mais aussi pour de mauvaises. L'une n'est pas très sympathique, l'autre est irresponsable, et... Ah, oui ! ces deux personnes se détestent.

Mon avis : Livre culte de la littérature jeunesse, je n'avais pas encore eu l'occasion de l'ouvrir (je ne l'ai pas au cdi) mais j'ai enfin pu le trouver, et bien sûr, je n'ai pas regretté ! Ce roman est une des perles de la littérature jeunesse !

Avec cette famille décomposée qui tente de rester unie tant bien que mal, l'auteur nous amène du rire aux larmes en un clin d'oeil. Les trois enfants sont très attachants, le lecteur voudrait les adopter lui-même ! Le demi-frère et la demi-soeur sont plus ou moins sympathiques mais on comprend facilement leur point de vue. Il arrive beaucoup d'aventures à ces enfants, entre la mort de leur mère, la disparition de leur père, l'arrivée en foyer, la maladie... c'est un départ dans la vie bien compliqué pour ces jeunes enfants ! Mais l'auteur ne fait pas de sentimentalisme, la vie est ainsi, il faut seulement s'accrocher et faire ce que l'on peut pour trouver des solutions. J'ai bien aimé la fin qui n'est pas une happy end totale, tout ne se passe pas comme les enfants (et accessoirement le lecteur) l'auraient voulu, mais on ne doute pas que cet épisode les aura fait grandir et que finalement ils seront heureux.

Je ne vais pas en dire beaucoup plus car il faut le lire pour en comprendre la magie. Je veux seulement ajouter que c'est un roman que l'on pourrait faire lire dans le cadre d'animations spécifiques, par exemple pour apprendre la tolérance (comme beaucoup d'autres livres de Marie-Aude Murail d'ailleurs).

"Ce fût un mercredi immobile entre les quatre murs du salon, un mercredi très court et très long, où la fratrie Morlevent savoura la douceur d'être quatre" (p.181)

+ d'infos :
-La critique de Mélusine
-La critique de Jazz13
-La critique de Dounzzz
-Une interview de MAM sur le site de Christophe Boutier
-La critique de Cacahuète
-La critique d'Anne-Sophie
-La critique de Lasardine

Une phrase de l'auteur qui rejoint le sentiment de beaucoup de lecteurs : "J’aimerais que L’Ecole des Loisirs tienne compte du fait que leurs couvertures ne sont plus au goût du jour. Je ferraille aussi avec mon éditeur sur l’idée que la 4ème de couverture doit raconter quelque chose. L’enfant a besoin de savoir où il va."

Publicité
Commentaires
P
C'est clair ;-)
Répondre
P
Magique! Voilà :)
Répondre
S
je l'ai lu quand j'étais ado, j'ai adoré !
Répondre
N
Découverte tardive pour moi aussi et avec la même conclusion : un coup de coeur à mettre dans tous les CDI !
Répondre
N
Un must, j'adore !!
Répondre
Publicité