Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
blOg-O-nOisettes
blOg-O-nOisettes
Publicité
Archives
19 janvier 2011

AgOra

19201260_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20091118_061423Agora
de Alejandro Amenabar

avec Rachel Weisz (Hypatie),
Max Minghella (Davus),
Oscar Isaac (Oreste),
Ashraf Barhom (Amonius),
Michael Longsdale (Then)...
2010 / 2H

Résumé (allociné) : IVème siècle après Jésus-Christ. L'Egypte est sous domination romaine. A Alexandrie, la révolte des Chrétiens gronde. Réfugiée dans la grande Bibliothèque, désormais menacée par la colère des insurgés, la brillante astronome Hypatie tente de préserver les connaissances accumulées depuis des siècles, avec l'aide de ses disciples. Parmi eux, deux hommes se disputent l'amour d'Hypatie : Oreste et le jeune esclave Davus, déchiré entre ses sentiments et la perspective d'être affranchi s'il accepte de rejoindre les Chrétiens, de plus en plus puissants...

Mon avis : Agora se passe à Alexandrie, tout comme Cléopâtre, mais quelques siècles plus tard. La Grande Bibliothèque a été détruite mais les écrits qui ont pu être sauvés sont amoureusement conservés dans la nouvelle bibliothèque. Les tensions religieuses sont au coeur du récit, structuré en deux parties. Le film commence par la révolte des Chrétiens. Si leur religion est tolérée par Rome, ils en veulent toujours plus et souhaitent que les "païens" romains se convertissent. Hypatie et les étudiants de son école néoplatonicienne sont pris à partie (Hypatie est plutôt agnostique). Ils finiront par céder et tout les romains se convertiront (mais pas elle). Quelques années plus tard (deuxième partie), les Chrétiens en veulent toujours plus et s'attaquent cette fois aux Juifs qui sont les seuls "résistants" encore non convaincus par Jésus. Encore une fois, les émeutes sont violentes. Hypatie finira lapidée! 

1 2 3

Au-delà des évènements historiques, ce film met aussi en avant les sciences et plus précisément l'interrogation scientifique. Hypatie veut toujours en apprendre plus. Elle pousse ses étudiants et elle-même fait maintes recherches et expériences pour arriver à comprendre ce qui l'interpelle. Les propos sont très intéressants et on se prend à essayer de chercher avec elle (même si on connaît les réponses^^).
Un péplum "intellectuel" donc (qualificatif du journal Le Monde) mais qui se regarde assez facilement. Les scènaristes ont ajoutés aux faits historiques (qui sont réalistes selon les historiens) une légère romance (mais très très légère!) ce qui permet de capter un large public. Les prises de vue correspondent également au thème : parfois la caméra fait un zoom arrière pour montrer Alexandrie/la Terre depuis l'espace. C'est assez sympathique puisqu'Hypatie et ses étudiants s'interrogent justement sur la place de la planète dans la galaxie.

4 6 5

Les propos tenus dans le films ont une résonnance toute contemporaine, et correspond sans aucun doute au message qu'à voulu faire passer le réalisateur. Les Chrétiens sont ici les "méchants", ce sont eux qui "cherchent la bagarre", qui tuent... Or dans le film ils sont particulièrement reconnaissables. Alors que les romains sont habillés de vêtements clairs et légers, les Chrétiens ont de lourds costumes noirs, souvent avec capuche. Ils ont la peau mate et portent presque tous la barbe. Ils font peur à voir ! 

7    8

J'ai trouvé les images et les couleurs très belles. Elles donnent une ambiance toute particulière au film. Par contre la réalisation est parfois un peu spéciale, comme si Alejandro Aménabar avait souhaité tester différentes façon de tourner (l'exemple le plus flagrant : lors d'une scène, la caméra tourne et les personnages se retrouvent avec les pieds en haut de l'écran... j'ai trouvé ça très bizarre!) Heureusement ces extravagances sont assez rares.

La bande-annonce

D_fi_Rome_Antique+ d'infos :
-La fiche allociné
-L'avis de Ahes

Ce billet participe au Défi Au coeur de la Rome antique de Soukee ! (4)
(même si on n'est pas ici "au coeur" mais plutôt "à la marge" de la Rome Antique... les romains y sont bien présents)

Publicité
Commentaires
J
Bon...je viens de veiller pour voir le film jusqu'à sa fin sur Canal...pour voir s'il y avait au moins une séquence à sauver. Ilfaut dire que ton billet m'avait donné envie de le voir!<br /> Je viens de lire les critiques presses sur allociné et visiblement les avis sont très partagés.<br /> Pour ma part je ne suis pas rentré une seule seconde dans le film! La science et la philosopie ne sont qu'un prétexte à un étalage façon nutella de poncifs et de bons sentiments, c'est mielleux, l'actrice, certes belle, a un jeu enfiévré qui ne colle pas vraiment à l'image que je me fais d'une mathématicienne , astronome et philosophe (pathos, pathos, pathos...et pas du tout logos pour une néoplatonicienne!); la bande son et les violons sont insupportables, hors sujet et ne collent pas du tout aux images; la romance en rajoute une couche...et pour finir la scène de lapidation est absoluement ridicule!!Bref, ça me rassure que les Inrock, Les Cahiers, Chronic'art, Ouest France ou encore Le Figaro aient trouvé le film très très mauvais!! <br /> Vraiment, je m'excuse d'être aussi sévère mais c'est tout ce que je n'aime pas dans le cinéma, des films sans âmes, qui jouent sur le pathos et sur un soit disant réalisme ou qualité d'image!<br /> Faut se méfier du "réalisme"!!(Parole de philosophe, un vrai celui-là!;)
Répondre
P
Oui c'est vrai qu'il est très - trop - manichéen !! Je n'arrive pas à savoir si c'est réaliste au niveau des costumes...<br /> Et effectivement c'est Rachel Weisz qui tient le film !!
Répondre
S
Pour ma part, je n'ai pas été particulièrement convaincue par ce film, le trouvant trop manichéen dans son esthétique (ce que tu relèves avec les costumes, notamment) et m'ennuyant à cause du jeu des acteurs (heureusement que Rachel Weisz est là !)<br /> Mais d'un autre côté, les décors sont particulièrement réussis et l'intrigue est prenante...<br /> Merci en tout cas pour ce billet que je rajoute au récapitulatif du défi ! ;)
Répondre
Publicité