blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette pAssiOnnée de phOtOgraphie, de littérAture, de cinémA, de pieds, de cApes de dOcumentAtion...

23 décembre 2010

Un cactus à Versailles

48904223Un cactus à Versailles
de Maïté Bernard

Ed. Syros
Coll. Tempo +
187 p. / 5,90€ / 2009

La 4ème de couverture : Marie-Liesse a reçu ce prénom à sa naissance parce que "liesse", ça veut dire "joie"... Pourtant, l'ambiance n'est plus à la franche gaité dans cette famille versaillaise de cinq enfants - tous surdoués - depuis que Wallerand, l'aîné de vingt-cinq ans, a été écroué en maison d'arrêt. Difficile, dès lors, de continuer à vivre comme si de rien n'était... Bravant les consignes parentales, Marie-Liesse et sa sœur Marie-Sidonie décident d'aborder de front le sujet interdit et de passer à l'action.

Mon avis : J'ai découvert ce livre grâce à des collègues (apparemment Maïté Bernard est prof doc dans l'académie de Versailles, mais je n'en ai pas trouvé la confirmation. Son éditeur dit qu'elle est "bibliothécaire-documentaliste"). Le récit se déroule à Versailles dans une famille comme on croit que ça n'existe plus ! J'ai eu un peu de mal à accrocher à cela car pour moi c'est presque de la science-fiction ! (nan j'exagère mais par contre je pense que mes élèves ne comprendraient absolument rien). Ce qui est intéressant dans ce roman, c'est la façon dont est abordé le thème de la violence conjugale. Le frère de Marie-Liesse, l'héroïne, a été arrêté car il a frappé sa petite-amie et elle est dans le coma ("en coma" comme diraient mes élèves!) Les relations sont donc très tendues à la maison car c'est l'enfant préféré de leur mère et elle ne supporte pas ce qui leur arrive. Les parents forcent tout le monde à rendre visite au frère en prison, tandis que le cas de la petite-amie est tabou. Les deux sœurs vont petit-à-petit se rebeller contre leurs parents, aller à l'hôpital au lieu d'aller à la prison et commencer à comprendre que leur frère qu'elles adorent à fait quelque chose de mal. C'est assez original de voir par ce biais-là les sentiments des gens face à ce drame. On ne voit jamais la famille de la petite-amie ni le frère lui-même. Ce qui est important, c'est l'impact que ça a sur la famille de ce garçon qui est adoré par tous mais qui a malheureusement fait quelque chose d'impardonnable.
La musique tient une grande place dans ce livre car tous les enfants jouent d'un instrument et préparent un grand concert pendant lequel se jouera le dénouement du récit.
Je suis assez mitigé sur ce roman. Il est bien écrit, il se lit bien. La fin est d'ailleurs très réussie. Mais j'ai l'impression qu'il ne pourra pas toucher tout le monde. Les personnages sont trop stéréotypés, peu de lecteurs pourront y voir quelque chose d'universel alors que j'ai l'impression que c'est pourtant ce qui est voulu (les violences conjugales arrivent dans n'importe quel milieu, et des hommes très sympathiques frappent leur femme). Quand je pense à mes élèves avec ce livre dans les mains, pour moi c'est totalement impossible !

Dans ce roman on voit un peu le CDI du lycée. Je n'ai pas trop aimé la façon dont il est décrit, même si c'est assez réaliste. Je trouve que ça laisse passer une image pas très bonne et que c'est un peu dommage. (Mais il n'y aura que les prof doc pour le voir donc ce n'est pas très grave...)

+ d'infos :
-La critique de leiloona
-La critique de Karine

Tags : , , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 07:15 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Un cactus à Versailles

Nouveau commentaire