blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette professeure-documentaliste depuis 2008, passionnée de lecture, de culture et de tout ce qui touche au métier. Maman de Mini-Noisette (2015) et de Micro-Noisette (2019), je parle aussi des livres pour les plus petits.

08 décembre 2010

Sans la télé

SANS_L_1Sans la télé
de Guillaume Guéraud

Ed. du Rouergue
Coll. doAdo
111 p. / 2010 / 9,50€

La 4ème de couverture : Tous ses camarades ont la télévision. Pas lui. A cause de sa mère et de son oncle qui jurent que "la télé est un poison qui rend con". Il est le seul de son école et de son quartier à ne pas connaître Goldorak et Dallas. Alors il va au cinéma. Il y voit un rat blanc aux yeux rouges. Il y voit une femme à poil cracher du sang. Il y voit des samouraïs et des cowboys et des extraterrestres. De M le maudit à Scarface, de Federico Fellini à Francis Ford Coppola, de Berlin à Chinatown, Guillaume Guéraud raconte dans cette autobiographie les images qui l'ont fait basculer de l'enfance à l'adolescence. Et qui ont nourri tous ses romans précédents.

Mon avis : Une grande claque comme d'habitude !!! J'ai presque peur d'en parler, peur de déformer ce que j'ai ressenti pendant cette lecture; lecture assez courte d'ailleurs (une petite heure) mais sans interruption. Sans la télé est à la fois très différent de ce qu'on a pu lire de Guillaume Guéraud jusqu'à présent et en même temps très proche.
Différent parce qu'il s'agit d'une autobiographie. On en apprend donc un peu sur l'enfance de l'auteur. Sa mère, son oncle, ses grands-parents, ses copains, ses copines... Toute l'histoire est empreinte d'un réalisme poignant. Chaque chapitre se termine par un extrait de film, ce qui donne envie au lecteur de visionner tout ça !
Semblable parce que l'on retrouve son style inimitable, ses références cinématographique, sa violence aussi, même si elle s'exprime ici différemment. La violence est un peu physique (les bagarres de rue par exemple) mais elle est surtout morale et sociale, voire sociétale. On retrouve les thèmes chers à l'auteur : la cité, le désoeuvrement, la police... En évoquant largement le contexte politique de ses années d'enfance et d'adolescence, Guillaume Guéraud nous sensibilise à un combat politique quel qu'il soit, à un engagement. Il nous pousse à la réflexion, à la liberté, à exprimer sa personnalité et son avis.
Le postulat étant que ceux qui regardent la télé sont des moutons qui ne réfléchissent pas alors que ceux qui n'en ont pas sont plus ouverts et surtout ne s'abrutissent pas devant des idioties, et peuvent profiter des films en les voyant "en vrai", au cinéma. (comment peut-on prendre plaisir à voir un western sur petit écran ?)

Bref, un livre magnifique, que je conseille sans aucune retenue ! 

+ d'infos :
-L'avis de Gaëlle
-Une critique sur Adolire
-L'avis de Reno sur Blabla bibli
-L'avis de Ulaz

Tags : , , , ,
Posté par petite noisette à 18:12 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires sur Sans la télé

  • je viens de le faire lire à mon ainé (en 3eme). Nous en avions parlé lors de mon dernier office jeunesse (je suis bibliothécaire)et je voulais un regard d'ado - moi, je ne l'ai pas lu.
    Il a beaucoup aimé, a trouvé très chouette le coté autobiographique. ça lui a donné envie de voir les films; mais il m'a dit qu'il aurait mieux apprécié le livre en connaissant déjà les films ; exemple, pour le film d'Indiana Jones, le connaissant, il a été très facile et plus agréable pour lui d'apprécier à sa juste valeur la prose de l'écrivain.

    Posté par Gwénaelle, 08 décembre 2010 à 21:18 | | Répondre
  • une belle coincidence: je l'ai recouvert aujourd'hui au CDI et installé sur le présentoir des nouveautés! j'ai bien l'intention de le lire, moi qui suis aussi une ancienne ado sans télé nourrie aux sorties au ciné...

    Posté par faelys, 09 décembre 2010 à 21:04 | | Répondre
  • Gwénaelle > C'est vrai que ceux qui ont vu tous les films accrocheront encore plus je pense. Pour moi disons que c'était moitié-moitié mais ceux que je n'avais pas vu, j'en avais au moins entendu parler. Et moi aussi ça m'a donné envie de les voir !

    Faelys > Je ne suis pas une ancienne ado sans télé comme toi mais j'avais des parents qui m'interdisaient un certain nombre de programmes (dont tf1 tt entier) donc je me suis reconnue sur certains points. Et j'ai également été nourrie au cinéma !
    Par contre je suis une nouvelle adulte sans télé : pas allumée depuis août! Je me contente de mon lecteur dvd.

    Posté par petite noisette, 10 décembre 2010 à 19:16 | | Répondre
Nouveau commentaire