blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette professeure-documentaliste depuis 2008, passionnée de lecture, de culture et de tout ce qui touche au métier. Maman de Mini-Noisette (2015) et de Micro-Noisette (2019), je parle aussi des livres pour les plus petits.

13 septembre 2010

Cherish

CherishCherish
suivi de Happiness
de Wataru Yoshizumi

Ed. Glénat
187 p. / 2010 / 6,18€
One-shot

La 4ème de couverture : Chihiro est élevée par un couple gay !! Mais lorsqu'elle retrouve Masanori, son ancien amoureux, à l'université, la jeune fille est troublée. Celui-ci l'avait en effet plaquée à cause de sa situation familiale...

Mon avis : Après Spicy Pink, je continue ma découverte de la mangaka Wataru Yoshizumi (je ne désespère pas de trouver Marmalade boy...) Ce one shot est totalement dans le ton de l'auteur (d'après ce que j'ai pu en voir dans Spicy Pink), le dessin est très facilement reconnaissable. Il ne ressemble pas du tout au style habituel des shojôs comme ceux de Kiiro Yumi ou Natsuki Takaya. Je le trouve plus précis et plus réaliste. Et les personnages sont bien différenciés, on ne les confond pas.
Ce volume comprend deux one-shot, les histoires sont donc très courtes.

Cherish : C'est le récit du début d'un couple. L'héroïne, Chihiro, est une jeune fille qui entre à l'université et s'inscrit au club cinéma. Par hasard, elle y retrouve un autre nouvel étudiant, Masanori, qui n'est autre que son ex petit ami du collège, qu'elle a perdu de vue depuis des années. Bien qu'amoureux, leur relation s'était arrêtée brutalement après que Chihiro avait annoncé à Masanori qu'elle avait deux papas pour toute famille.
J'ai bien aimé cette histoire. Tout d'abord je trouve le thème original car il me semble que l'homosexualité est un sujet assez tabou dans les mangas pour adolescents. Il est ici abordé sans complexe : le couple d'hommes se pose les mêmes questions que tout autre couple (l'autre m'a-t-il trompé ? ...) et le dessin les montre s'embrasser sans problème.  La relation entre Chihiro et Masanori est un peu plus habituelle pour un shojô : ils s'aiment mais ne peuvent pas se l'avouer car ils sont persuadés que l'autre ne veut pas de cette relation (bien sûr il y a un troisième personnage qui fait bouger les choses). 
Une histoire très sympathique !

Sans_titre_1

Happiness : Akatsu travaille dans une maison d'édition. Il tombe amoureux d'une de ses collègues, Tsugumi. Mais Tsugumi est divorcée et vit avec son fils, Yuta. Pas évident de déclarer sa flamme et de susciter l'intérêt d'une femme qui n'a d'yeux que pour son fils ! Mais Akatsu est persévérant, et, comme dans beaucoup de shojôs, très romantique.
J'ai bien aimé également cette histoire, bien qu'elle ne soit pas non plus follement passionante. La fin m'a plu, justement parce qu'il n'y en a pas (même si on peut imaginer facilement^^). Le sujet est un peu plus adulte puisque le thème des mères célibataires qui ont du mal à retrouver un compagnon ne concerne pas vraiment les adolescents. Toutefois le héros est lui complètement adolescent. Il en a l'allure mais également l'attitude. Du coup cette histoire me paraît assez étrange.

Ce volume est parfait pour une lecture détente d'une soirée. Pas de tomes précédents à relire pour se souvenir du début ! Pas de suite qu'on attent désespéremment ! Pas de prise de tête ! 
Il pourrait peut-être trouver sa placer en lycée mais je ne pense pas que les collègiens soient très intéressés. En tout cas, dans mon collège ça serait totalement impossible. Je pense que la page où l'on voit les deux hommes s'embrasser serait vite déchirée !!

+ d'infos :
-La présentation de l'éditeur
-La critique de Planète BD
-La critique de Bulles et onomatopées
-Une critique sur Le Crépuscule

Tags : , , , , , , ,
Posté par petite noisette à 07:15 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Cherish

Nouveau commentaire