blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette professeure-documentaliste depuis 2008, passionnée de lecture, de culture et de tout ce qui touche au métier. Maman de Mini-Noisette (2015) et de Micro-Noisette (2019), je parle aussi des livres pour les plus petits.

02 septembre 2010

Harry POtter à l'écOle des sOrciers

harry1Harry Potter à l'école des sorciers (Tome 1)
de J.K. Rowling

Ed. Folio junior
302 p. / 1997 / 7,60€
7 tomes

La 4ème de couverture : Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l'attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom ?

Mon avis : J'ai décidé de relire la série des Harry Potter. Pour les premiers tomes, ma lecture commence à dater, et pour les derniers, je ne les ai lus qu'en anglais, ce sera donc une première lecture en traduction.
Ce premier tome se lit très vite. Son objectif principal est de poser le contexte. Les personnages sont présentés un à un. Nous commençons par découvrir - et détester - la famille Dursley, et nous apprenons les circonstances de l'adoption d'Harry. Puis Hagrid arrive : "Un véritable géant se tenait dans l'encadrement. Son visage était presque entièrement caché dans une longue crinière de cheveux emmêlés et par une grande barbe brousailleuse". Nous découvrons ensuite Ron à la page 96 : "un grand dadais avec de grands pieds, de grandes mains et des taches de rousseur", Neville à la page suivante : "Il passa devant un garçon au visage joufflu qui disait : -Grand-mère, j'ai encore perdu mon crapaud." Puis Hermione page 108 : "Elle avait d'épais cheveux bruns ébourrifés, de grandes dents et un ton autoritaire."

Les lieux sont également décrits dans les détails : "Il y avait cent quarante-deux escaliers, à Poudlard, des larges, des étroits, des courbes, des carrés, des délabrés, certains avec une ou deux marches escamotables qu'il fallait se souvenir d'enjamber pour ne pas tomber. [...] Les gens représentés sur les tableaux accrochés aux murs passaient peur temps à se rendre visite les uns aux autres [...]" Ainsi, le lecteur connaît parfaitement les lieux et les personnages, et a presque l'impression de faire partie des élèves de Poudlard.

L'auteur utilise un procédé classique pour mettre la puce à l'oreille du lecteur : des petites phrases disséminées nous invitent à imaginer la suite. Ainsi, page 70, Hagrid s'exclame : "j'aimerais bien avoir un dragon ! J'en rêve depuis que je suis tout petit." On connaît la suite... 

On retrouve des passages et des phrases désormais célèbres, comme lorsque Hermione s'énnerve à la page 163 : "On aurait pu se faire tuer, ou pire, être renvoyés."

A la page 179, le groupe d'amis est formé : "A compter de ce moment, Hermione devint amie avec Ron et Harry. Il se créé des liens particuliers lorsqu'on fait ensemble certaines choses. Abattre un troll de quatre mètres de haut, par exemple." Les aventures concernant la Pierre Philosophale sont finalement assez peu présentes. Même si c'est le fil directeur de l'histoire, ce n'est qu'à la page 257 (sur 300) que les choses se précipitent et que les jeunes sorciers vont devoir faire preuve de courage et se battre contre Voldemort. Il est donc évident que ce tome ne sert qu'à creer une ambiance et un contexte avec des personnages (héros, adjuvants et opposants à divers degrés), des lieux (Privet Drive, Le Chemin de Traverse, Poudlard, La Forêt interdite), toute une vie quotidienne (le quidditch, les cours, les professeurs, les hiboux...). Ceux-ci ne seront presque plus décrits dans les prochains tomes, puisque le lecteur les connaît déjà bien.
L'auteur cherche à capter l'attention des jeunes lecteurs. Ils peuvent en effet s'identifier aux personnages car ils ont le même âge, ils entrent dans une nouvelle école (comme les 6ème) et découvrent un fonctionnement totalement différent de ce dont ils avaient l'habitude, sont embêtés par des élèves idiots, se prennent d'amitié... Tout cela est pratiquement universel, et c'est probablement en partie pour cela que le livre a un tel succès.   

Finalement, J.K. Rowling a eu le bon oeil : "Il va devenir célèbre [...] On écrira des livres sur lui. Tous les enfants de notre monde connaîtront son nom ! " (p.18)

Cette re-lecture m'a enchantée comme la première fois. J'avais un peu peur de m'ennuyer, ayant vu les films de nombreuses fois. Mais ce n'a pas été le cas. L'univers est tellement sympathique que ça passe tout seul !!

Seul petit bémol, les bibliothécaires sont toujours aussi stigmatisées !! :
" - Qu'est-ce que tu cherches, mon garçon ?
- Rien, dit Harry.

Madame Pince, la bibliothécaire le menaça d'un plumeau.
- Dans ce cas, tu derais mieux de filer. Allez, dehors !
" (p.197)

+ d'infos :
-Un site réalisé par des élèves de 6ème
-La critique de Neph
-La critique d'Allie

Tags : , , , , ,
Posté par petite noisette à 07:43 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Harry POtter à l'écOle des sOrciers

Nouveau commentaire