blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette pAssiOnnée de phOtOgraphie, de littérAture, de cinémA, de pieds, de cApes de dOcumentAtion...

13 février 2010

De la cOnstante macabre à l'évaluatiOn par cOntrat de cOnfiance

mclcmCette semaine j'ai asisté à une conférence d'André Antibi, invité par la direction de mon établissement pour nous parler de l'évaluation.

Le titre de la conférence est "De la Constante Macabre à l'évaluation par Contrat de Confiance".

André Antibi est professeur de mathématiques à l'université de Toulouse, chercheur sur l'évaluation. Il est l'auteur de La Constante Macabre (2003).

Le Mouvement contre la Constante Macabre est maintenant soutenu par le Ministère de l'Education Nationale.

Qu'est-ce que la Constante Macabre ?
gif_anime_puces_293On part du constat que sous la pression de la société, les professeurs se sentent obligés, inconsciemment, de mettre un certain nombre de mauvaises notes pour être crédibles. Ainsi, quel que soit le niveau de la classe, on retrouvera toujours un tiers de bons élèves, un tiers d'élèves moyens et un tiers de mauvais élèves. Un enseignant qui mettrait que de bonnes notes serait vite stigmatisé comme laxiste.

gif_anime_puces_293Antibi a fait une grande enquête auprès d'enseignants, il en résulte que seulement 1% affirme que cette Constante Macabre n'existe pas. Reconnaître que la Constante Macabre existe, c'est reconnaître que l'on est injuste dans sa notation.
Il y a bien sûr des exceptions, des disciplines où elle est beaucoup moins présente (musique, arts-plastiques, EPS... notamment parce que l'on donne pas à ces disciplines le rôle de sélectionneur)

gif_anime_puces_293Les enseignants qui évaluent avec "acquis", "en voie d'acquisition" et "non acquis" (c'est souvent le cas dans le primaire) sont encre plus touchés puiqu'ils se sentent obligés de séparer la classe en 3 groupes.

gif_anime_puces_293Il y a une confusion entre la phase d'apprentissage et la phase d'évaluation.
Phase d'apprentissage = 11/12è du temps scolaire. On pose des questions pour faire réfléchir les élèves. C'est là qu'à lieu le réinvestissement.
Phase d'évaluation = on doit juste vérifier que les compétences sont acquises. L'élève n'a pas à réfléchir à de nouvelles choses.

gif_anime_puces_293Dans l'enseignement professionnel il y a très peu de constante macabre car les élèves étant déjà orientés (et stigmatisés comme "mauvais"), on peut leur mettre de bonnes notes.

gif_anime_puces_293"Avoir la moyenne" est l'expression la plus stupide car cela veut dire qu'on considère qu'il est normal qu'une partie de la classe soit en échec. Cette expression n'est utilisée qu'en France et elle est totalement incompréhensible par les étrangers.

gif_anime_puces_293Exemple concret : si un prof corrige un paquet de copie et que, rendu à la moitié, il se rend compte que tous les élèves ont 19-20; au lieu de se dire qu'il a réussi son travail et que les élèves ont compris, il va penser qu'il s'est trompé dans son barême et il va le reprendre.

gif_anime_puces_293Cette Constante Macabre amène à détruire la confiance en soi des élèves. Ils deviennent ensuite des adultes qui n'ont pas confiance en eux. En France ont dit toujours "peut mieux faire", pas à l'étranger.

gif_anime_puces_293La Constante Macabre n'a aucun rapport avec les notes car on la retrouve dans les appréciations. (Antibi n'est pas pour la suppressions des notes).
Actuellement une évaluation est un concours caché : ce n'est pas la note qui compte mais le classement.

Les Conséquences de la Constante Macabre :
gif_anime_puces_293Les premières victimes sont les enfants des milieux défavorisés. Ce sont eux qui tombent dans le premier tiers. On ne pourra pas supprimer l'échec scolaire tant qu'il y aura la Constante Macabre.

gif_anime_puces_293Déterioration du climat de confiance entre les professeurs et les élèves.

gif_anime_puces_293Perte de motivation et de confiance en soi des élèves.

gif_anime_puces_293Orientation des élèves par l'échec.   

gif_anime_puces_293Mal-être et stress à l'école et dans le milieu familial. L'enquête PISA montre que la France est en fin de classement sur ce sujet. Il y a toujours une compétition sournoise entre les élèves. Les parents veulement toujours comparer avec les autres élèves de la classe.

gif_anime_puces_293Etre en échec scolaire aggrave les problèmes des élèves, provoque une souffrance qui peut être la cause de violences. Les enseignants pensent que donner une mauvaise note en rassurant l'élèvs adoucit les choses, or c'est faux car l'élève ne perçoit pas le discours de la même façon.

gif_anime_puces_293Pourquoi y a-t-il tant de propositions de cours particuliers ? Lorsque l'on passe un concours c'est normal car on doit être le meilleur. Cela prouve que les évaluations à l'école sont des concours déguisés.

gif_anime_puces_293Antibi est défavorable au contrôle continu pour le Bac dans ce contexte. Selon lui, il n'y a pas de Constante Macabre au Bac. Il y a une rupture entre les devoirs de l'année et le Bac. Mais le problème vient des devoirs, pas du Bac. Une évaluation ne devrait pas être là pour piéger.

gif_anime_puces_293A force de faire croire que les matières scientifiques sont les matières exclusives de sélection, on les fait détester aux élèves. C'est pour cela qu'il y a peu d'orientation en études scientifiques (dans le supérieur). Or les matières de sélection sont des modes qui changent. Avant c'était le latin, dans quelques années ça sera autre chose que les mathématiques.

Pourquoi est-ce un phénomène inconscient ?
gif_anime_puces_293L'être humain n'aime pas sortir des normes, il aime suivre la tradition. La moyenne de 10/20 est une tradition.

gif_anime_puces_293Il y a une confusion entre la phase d'apprentissage et la phase d'évaluation. Tous les élèves n'ont pas le même niveau, ne comprennent pas à la même vitesse. C'est normal pendant la phase d'apprentissage. La phase d'évaluation doit avoir lieu quand tous les élèves ont fini leur phase d'apprentissage.

gif_anime_puces_293Le lien avec la courbe de Gauss : La courbe de Gauss est un phénomène naturel que l'on retrouve donc partout - dans ce qui est naturel. Mais est-ce que la répartition des notes est un effet naturel ? Absolument pas car il y a des contraintes (programmes, missions du prof...). Dans certains IUFM on apprend aux enseignants qu'un bon devoir c'est quand ils ont une courbe de Gauss à 10!

gaussian_curve
Courbe de Gauss

Les 10 trucs pour obtenir la Constante Macabre (ce qu'il ne faut pas faire) :
gif_anime_puces_293Difficulté des questions posées : on ne devrait déjà pas parler de "difficulté" car c'est différent de "l'évaluation des compétences". Si c'est difficile, il est normal que la majorité soit en échec. Une question est difficile lorsqu'elle s'éloigne de ce qui a été vu en cours.

gif_anime_puces_293La question cadeau : souvent, les professeurs enlèvent les questions auxquelles ils pensent que tous les élèves vont savoir répondre.

gif_anime_puces_293Des sujets trop bien équilibrés : On commence par des questions faciles, puis moyennes. La dernière question est uniquement destinée aux bons élèves.

gif_anime_puces_293Le barême : Quand on corrige et qu'il y a trop de bonnes notes, on pense que c'est un contrôle pour rien. On se dit qu'on s'est trompé dans le barême.

gif_anime_puces_293Rigueur dans la rédaction : Lors d'un devoir, on demande aux élèves de savoir mieux écrire que d'habitude.

gif_anime_puces_293Des sujets trop longs : Si l'élève connaît toutes les réponses mais qu'il na pas le temps de les écrire, ça pose problème !

gif_anime_puces_293A la recherche d'un beau sujet

gif_anime_puces_293Désir de "balayer" le programme dans le contrôle

gif_anime_puces_293La question réservée à l'élève Musclor : certains enseignants réservent une question au très bon élève.

gif_anime_puces_293Une drôle de générosité : Ajouts de points, ne prendre que 2 notes sur 4 ...

Le Système EPCC : Evaluation Par Contrat de Confiance
Ce système est facile à mettre en place, il ne nécessite pas de moyens supplémentaires ni aucun changement de programmes.

gif_anime_puces_2931ère étape : Annonce du programme du contrôle
Donner une liste écrite des questions à réviser. Ces questions doivent avoir été corrigées en classe. L'apprentissage par coeur est interdit. Lors du contrôle, on repose exactement les mêmes questions.
Partout on demande à l'élève de restituer ce qu'il a appris, sans piège (permis de conduire...), pourquoi pas dans l'éducation ??
On ne donne pas le sujet à l'avance ! On donne une liste de questions, l'élève devra en traiter quelques unes.
On garde quelques points pour une questions qui n'était pas dans la liste mais dont le programme a été vu !
Chaque capacité du programme doit être évaluée au moins une fois.
Il faut que le programme de révisions soit raisonnable car il y a d'autres disciplines !!

gif_anime_puces_2932ème étape : Une séance de questions-réponses par contrôle
Objectif : permettre aux élèves qui n'ont pas compris certains points de demander des explications. La séance est organisée entre l'annonce du programme et le jour du contrôle.

gif_anime_puces_2933ème étape : Contenu et correction de l'épreuve
Faire attention à la longueur du sujet.
Les questions avec beaucoup de points doivent être faisables par tout le monde !
On ne fait pas de variations d'énoncé car sinon l'élève est perdu et perd confiance. 
L'exigence dans la rédaction doit être la même que d'habitude.
Il est normal qu'un élève finisse avant les autres car certains ont besoin de plus de temps.
A la limite, pour les bons élèves on peut poser une question non notée et hors barême qui pourra les valoriser.

Il ne faut pas croire que tous les élèves sont au même niveau. L'égalitarisme est contre productif.

Bilan du système EPCC
gif_anime_puces_293Si tout est bien fait, il n'y a plus de Constante Macabre. On instaure un vrai climat de confance. Les moyennes de classes augmentent (2 ou 3 points en général). Mais les notes restent étalées.
Le professeur change de statut, il n'est plus là pour piéger les élèves.

gif_anime_puces_293Du coup, quand il y a de l'échec, ce n'est plus de l'échec artificiel. On sait donc qu'il y a une vraie difficulté et on peut essayer de la prendre en charge.

gif_anime_puces_293Les élèves travaillent beaucoup plus : plus grande concentration en classe, révisions plus appronfondies, prise de notes plus consciencieuse.         

gif_anime_puces_293Lorsqu'on met en place ce système, le professeur peut le faire seul ou en équipe, mais il est bon de le signaler au chef d'établissement, aux parents, aux collègues.

gif_anime_puces_293Il faut alterner les devoirs EPCC et les autres, surtout pour les classes à examen.

+ d'infos :
-Le Mouvement contre la Constante Macabre
-Interview de Antibi sur EducPros.fr
-Plus d'un millier d'expérimentateurs pour Antibi (café Pédagogique)
-
Présentation du système EPCC par Antibi   

Le dessin est tiré du site MCLCM

Tags : , ,
Posté par petite noisette à 15:59 - 19. CAPES : fiches - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur De la cOnstante macabre à l'évaluatiOn par cOntrat de cOnfiance

Nouveau commentaire