blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette professeure-documentaliste depuis 2008, passionnée de lecture, de culture et de tout ce qui touche au métier. Maman de Mini-Noisette (2015) et de Micro-Noisette (2019), je parle aussi des livres pour les plus petits.

26 septembre 2009

"L'Amertume des prOfesseurs-dOcumentalistes"

docEcrans de Veille en éducation, le blog de la Veille sientifique et technologique de l'INRP, propose un article dont le titre nous interpelle forcément. Annie Feyfant nous parle de "l'Amertume des professeurs-documentalistes".

puce_111Malheureusement, la lecture de l'article est plutôt décevante car certains points sont faux (ce qui est regrettable pour l'INRP!). L'auteur commence par évoquer le CAPES et ses épreuves... Epreuves qui ne sont plus en place depuis 2006!

puce_111Un enseignement "sans classe" ? Moi j'aurai plutôt dit avec toutes les classes! Certains de nos cours se font devant des rangées de tables et d'élèves, contrairement à ce qu'affirme Annie Feyfant. Nous allons régulièrement dans des salles de cours ou dans des salles informatiques. Et puis chaque CDI est organisé différemment. (mais j'ai appris un nouveau mot "parallélépipédique"!)

puce_111L'auteur semble regretter que l'évaluation faite par le professeur-documentaliste ne donne pas lieu à une ligne "cdi" dans le bulletin de note. Or, pour ma part je trouve que ça serait justement absurde, puisque la documentation en tant que telle ne sert à rien. C'est la maîtrise de l'information qui est utile, dans le but de savoir chercher de la documentation sur un thème. Selon moi c'est plus logique que la note soit intégrée dans un travail transversal avec une discipline.   

puce_111"Rare sont les principaux qui établissent un emploi du temps" : est-ce vraiment si rare ? J'ai l'impression que beaucoup ont des plages horaires dégagées pour l'initiation 6è. Alors oui c'est vrai que ce n'est jamais assez. Mais là on dérive vers la problématique de la disciplinarisation de la documentation. Et tous les professeurs-documentalistes ne sont pas pour, loin de là!

puce_111Annie Feyfant évoque ensuite les 10 compétences à valider en PLC2. Je suis bien d'accord pour dire que ce n'est parfois pas adapté à nous. Mais peut-on demander à être enseignant à part entière mais avoir des compétences différentes ? Bien sûr, je suis d'accord avec les problèmes soulevés par Annie Feyfant sur ce point, mais n'est-il pas important de montrer le pour et le contre au lieu de toujours se plaindre comme c'est souvent le cas dans notre profession ? Par exemple, le point sur les relations avec les parents d'élèves. C'est vrai qu'on a du mal à valider cette compétence vu qu'on ne les rencontre jamais. Mais n'est-ce pas à nous de nous remmettre en cause et d'essayer de voir comment faire le lien avec les parents ? Si on veut que le CDI soit pris au sérieux par les élèves, ne faut-il pas aussi en faire de la "pub" auprès des parents qui ne connaissent pas du tout nos problématiques ?

puce_111Une phrase qui m'a beaucoup choquée : "les profs-docs ne peuvent pas parler de "cours"". Ah bon ?? Et pourquoi ? D'accord à l'iufm on nous parle de "séances pédagogiques" mais aux autres enseignants également. J'avoue ne vraiment pas avoir compris cette partie! Moi je le dis aux élèves régulièrement : "on fait un cours pour apprendre à utiliser le CDI" (j'ai pas arrêté de le répeter cette semaine). 

puce_111Je ne reviens pas sur le sujet des permanences. J'avoue ne pas être encore positionnée sur ce point.

puce_111Ensuite, l'auteur parle d'un "métier unique en son genre". Sur ce paragraphe, je suis assez d'accord avec elle. A l'iufm on nous ressasse qu'on est des enseignants comme les autres. Or ce n'est pas le cas. Oui on passe un CAPES comme les autres et oui on est enseignant. Mais on a un mode de fonctionnement différent (d'ailleurs c'est aussi le cas de d'autres comme les profs d'EPS par exemple, mais c'est un autre sujet...). Et je suis tout à fait d'accord avec Annie Feyfant lorsqu'elle dit que le polyvalence fait l'intérêt de notre métier.

Bref, un article à lire et qui fait réfléchir... 

+ d'infos :
-le billet de Doc Doc Doc

Désolée mais j'avais ce dessin dans mon ordi depuis des années et je n'ai plus la source en tête...

Tags :
Posté par petite noisette à 13:13 - 05. InfO dOc - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires sur "L'Amertume des prOfesseurs-dOcumentalistes"

  • Au sujet de ton 3e point je me permets de préciser qu'il ne faut peut-être justement pas se cantonner à de la méthodologie mais démontrer en quoi nous sommes aussi là pour transmettre des notions info-documentaires en tant que telles. Je rappelle ici l'opinion de Pascal Duplessis : "Pourquoi ne pas se saisir de la notation publiée pour affirmer la valeur de ce que nous enseignons, dans le but de permettre à l’élève de s’en prévaloir et dans celui de fonder la reconnaissance de notre action pédagogique ? ". Cf. http://nota-bene.over-blog.fr/article-26476677.html

    Posté par Nota bene*, 26 septembre 2009 à 14:06 | | Répondre
  • Merci pour la référence à Duplessis.
    En fait je ne voulais pas dire qu'il fallait se cantonner à la méthodologie et je ne suis pas du tout contre la notation bien au contraire.
    Mais je ne vois pas comment on peut la "publier" (sur le bulletin) sans avoir tout ce qui va derrière, à savoir un nombre d'heures dans l'emploi du temps et un travail régulier et égal avec toutes les classes. Or on n'en est pas là.
    Après je pense que ce point fait partie de l'appréciation personnelle. Si un doc travaille beaucoup avec toutes les classes et qu'il met beaucoup de notes alors pourquoi pas les noter dans le bulletin. Mais en tout cas moi je ne vois pas où serait la cohérence dans le travail que je fais : inscrire des notes dans un bulleti alors que les élèves n'ont même pas de matériel spécifique au CDI ?? (en ce moment je bataille pour avoir le droit de leur faire coller mes photocop à la fin du cahier d'éducation civique!)

    En tout cas c'est un sujet qui à mon avis est intéressant à discutter et qui évoluera dans les années à venir...

    Posté par petite noisette, 26 septembre 2009 à 17:04 | | Répondre
  • Je comprends mieux alors

    Posté par Nota bene*, 26 septembre 2009 à 21:33 | | Répondre
  • Hello,
    Je decouvre ton blog avec beaucoup d'enthousiasme...j'adore les blogs de docs, c'est interessant de partager nos expériences.
    Conernant les notes, j'ai une ligne dans le bulletin des 3 DP de mon LP car je les ai une fois par semaine sur toute l'année en DP: travail sur l'orientation, découverte des métiers...mais aussi travail sur la presse durant la semaine de la presse ou la poesie.

    Posté par miss CDI, 01 octobre 2009 à 21:56 | | Répondre
  • Rectificatif

    Bonjour,
    Après avoir mis en ligne, cette synthèse de lecture et commentaires divers sur le "métier", j'ai vite compris mon erreur, à la lecture des commentaires : trop de sensibilité, peut-être, a induit des lectures diverses, rapides... Certes, je n'ai pas situé mon propos quant aux épreuves du CAPES (erreur), mais pour le reste, je fais référence à des textes et propos écrits : quand je mets des guillemets, ce n'est pas moi qui le dit... cf. les références indiquées.
    Ceci dit, les commentaires postés sur le blog de la VST montrent une diversité d'approche du métier...pas forcément rassurante.

    Posté par A. Feyfant, 14 octobre 2009 à 09:48 | | Répondre
Nouveau commentaire