blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette professeure-documentaliste depuis 2008, passionnée de lecture, de culture et de tout ce qui touche au métier. Maman de Mini-Noisette (2015) et de Micro-Noisette (2019), je parle aussi des livres pour les plus petits.

30 août 2009

Le Voyage d'hiver

untitledLe Voyage d’hiver
De Amélie Nothomb

Ed. Albin Michel
133 p. / 15€ / 2009

La 4ème de couverture : « Il n’y a pas d’échec amoureux »

Mon avis : Voici le nouvel opus d’Amélie Nothomb, qui, comme chaque année, apporte sa contribution à la fameuse « rentrée littéraire ». Le Voyage d’hiver est un bon Amélie Nothomb. 133 pages, on en voudrait trois fois plus. Mais la brièveté, c’est ce qui fait le style et le charme de cette auteure. Phrases courtes, récit bref. Mais mots compliqués. Comme à son habitude, Amélie Nothomb utilise de nombreux mots que personne ne connaît. Citons en vrac géhenne, psilocybes, laudatif… il y en a bien d’autres encore. Mais étrangement, cela ne gêne en rien le récit. Une nouvelle fois le narrateur, héros de ce roman, est un homme.  Particularité à signaler puisqu’il est peu courant pour une femme d’écrire « je » à la place d’un homme.
Le Voyage d’hiver est un voyage à travers les sentiments, à travers les pensées et à travers Paris. Encore une fois, les personnages ont des prénoms inhabituels. Dans ce roman, deux femmes et un homme entrecroisent leur destin : Aliénor, Astrolabe et Zoïle. Zoïle, le narrateur, est employé par EDF pour proposer des solutions énergétiques aux clients. Il se rend chez une nouvelle cliente romancière qui loge dans des combles glacials. A sa grande surprise, il n’y a pas une femme qui l’attend, mais deux. Il tombe immédiatement sous le charme de celle qui l’accueille. Quant à l’autre, trop bizarre pour être intéressante, il n’y prête pas attention. Il se trouve que la femme dont il est tombé amoureux, Astrolabe, n’est pas la romancière comme il le croyait. Elle s’occupe seulement d’Aliénor qui, autiste, a un grand talent pour l’écriture mais ne peut pas se débrouiller seule.  Se met donc en place une relation à trois : Astrolabe veut bien fréquenter Zoïle, mais elle refuse de laisser Aliénor, ne serait-ce que quelques minutes.  Zoïle tente par tous les moyens d’attirer l’attention de sa dulcinée, il ira jusqu’à faire goûter aux deux femmes des champignons hallucinogènes.  Mais comme rien n’y fait, il décide d’employer les grands moyens : il détournera un avion et le fera s’écraser sur un lieu symbolique.
Le récit est le journal de Zoïle. Il le commence dans l’aéroport, avant de commettre son attentat. Il y explique comment il en est arrivé là et pourquoi il s’apprête à se suicider ainsi.



« Je me blottis dans tes mots » (p.59)

Pour lire les résumés des autres Amélie Nothomb, allez faire un tour sur Cap! ô capes doc

+ d’infos :
-La critique de cuneipage

Tags : , , ,
Posté par petite noisette à 11:46 - 07. Livres & Lectures - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Le Voyage d'hiver

Nouveau commentaire