blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette professeure-documentaliste depuis 2008, passionnée de lecture, de culture et de tout ce qui touche au métier. Maman de Mini-Noisette (2015) et de Micro-Noisette (2019), je parle aussi des livres pour les plus petits.

21 mars 2009

Cahiers pédagOgiQues > les élèves et la dOcumentatiOn (2)

Voilà enfin la première partie des résumés des articles des Cahiers pédagogiques dont j'ai parlé dans un précédent billet (ICI)

1.Du côté des élèves

Internet, les élèves, et moi et moi et moi ! (Anne Cordier)
A l'heure où l'on parle de "digital natives" pour parler de nos chères têtes blondes, dotant même parfois celles-ci d'un "cerveau hypertexte", comment est appréhendée leur relation à l'outil numérique au sein du contexte scolaire ?
     Le recours des adolescents à des expressions métaphoriques pour définir Internet ("toile d'araignée énorme", "encyclopédie géante") témoigne de l'influence des opinions communes mais aussi de l'incapacité des élèves à donner une définition. La notion de réseau ne fait pas sens pour eux.  L'enseignement de l'information-documentation a donc ici une fonction essentielle : doter les élèves de clés techniques sur les outils et engager une reflexion sur l'information pour favoriser une exploitation eclairée d'Internet.
     Avec Internet, la relation au document est modifiée. L'information change également de statut : le sentiment est grand d'une information surabondante dont l'appropriation ne mobilidse pas d'effort.
     Malgré l'inefficacité courante des recherche sur les moteurs, la plupart des élèves plébiscite Internet comme outils de recherche. 3 arguments sont donnés pour justifier la recherche en ligne :
          -il suffit de taper ce qu'on cherche et on a la réponse
          -le plaisir pris à la manipulation technique
          -Internet est pour eux comme un lieu de savoir absolu et exhaustif.
     On constate des oppositions frontales entre les pratiques prescrites par l'institution scolaire et les pratiques des élèves. Les normes de lecture sont chamboulées. Beaucoup de collégiens concentrent leurs recherches sur un site et ne diversifient pas leurs sources.
     Les élèves n'arrivent pas au collège vierges de toute recprésentation. Le prof documentaliste doit saisir l'occasion pour s'introduire entre les pratiques attendues par l'école et celles, réelles, des adolescents.

Comment font-ils pour s'informer ? (Nicole Boubée)
Plutôt satisfaits dans leurs recherches d'information, les jeunes de la "génération Google" ne semblent pas avoir conscience de la faiblesse de leurs capacités informationnelles.
     Que ça soit au primaire ou au secondaire, les élèves ne savent pas organiser et contrôler leur activité sur Internet. Ils témoignent de difficultés quelle que soit la stratégie de recherche adoptée. Les requêtes sont très pauvres. Beaucoup d'erreurs linguistiques et de confusions (comme l'élève qui m'a affirmé qu'il n'y avait rien dans Google sur "le mite d'Hachille"). Ils ne pensent pas à définir leurs besoins.
     Pour évaluer l'information, les élèves s'appuient sur des indices de surface. Ils pensent souvent que la quantité d'information signale la qualité de l'information. L'usage des documents se résume à des copiés-collés non reformulés.
     La formation à l'image est nécessaire dans le cadre de la culture informationnelle. Certains élèves se servent de "Google images" pour trouver, non pas une image, mais un site. L'évaluation par l'image du document semble être une caractéristique de l'activité des jeunes.

Elève numericus (Marie-France Blanquet)
     L'environnement dans lequel nous vivons change très vite. Chaque jour apporte son lot d'innovations et donc créer un certains nombre de savoir et de savoir-faire caduques. Cette instabilité est évidemment présente à l'école et pose le problème du choix des fondamentaux à enseigner.
     L'UNESCO rappelle la nécessité de dépasser le concept de société de l'informtion pour le remplacer par société de la connaissance. L'élève vit d'abord dans un monde virtuel. L'innovation est devenur le principal facteur de compétitivité durable. Il faut donc construire des enfants capables de réactivité et d'adaptation. Exigence de niveaux de connaissance de plus en plus élevés, à actualiser sans cesse.
     L'apprentissage ne doit pas se faire seul. Si la classe apparaît comme un lieu de socialisation, le CDI l'est également.
     Les savoirs de l'élève numericus commencent obligatoirement par la connaissance de l'outil d'apprentissage, c'est-à-dire l'ordinateur. Acquérir une culture informationnelled evient incontournable, notamment autour de mots comme recherche d'information, heuristique ou sérendipité. Pour lutter contre les risques de surinformation, sous-information et désinformation, l'élève est obligé d'apprendre à évaluer l'information.

Dessine-moi un CDI (Isabelle Fabre)
     L'espace documentaire est principalement pensé par le documentaliste, en fonction qu'il se fait du besoin des élèves. Etude des représentations des élèves. Les élèves veulent un espace plus personnel. La prise en compte des représentations multiples est peut-être une piste à envisager pour que puisse s'effectuer la rencontre entre les différents acteurs.

II.Identité, identités...

Changer d'image (Caroline Courbières)
Le prof doc est un véritable médiateur de l'information, exerçant un métier dont la dimension fondamentalement reflexive tarde à être reconnue.

Côté prof ou côté doc : un métier à découvrir (Audrey Garcia, Julie Blanc)
     Au CDI se conjuguent  nombre d'activités liées au travail scolaire et gérées par un professeur (cours, recherches documentaires ...). L'enseignant responsable du CDI se doit d'en assurer le fonctionnement, costamment dans une dualité mêlant formel et informel. Les priorités sont que le fonds vive et que le CDI soit fréquenté.
     C'est un métier à multitâches et multicompétences insoupçonnées. La mission principale est de former les élèves à l'information. Mais les priorités différent d'un enseignant à l'autre. Le contexte d'exercice joue un rôle très important (taille de l'établissement, filières, ambiance...)
     Il y a un décalage entre la perception du métier de prof-doc par eux-mêmes et celle que les autres acteurs ont de ce métier. Etre prof-doc c'est rendre les élèves autonomes, mettre l'information au service d'usagés, développer la curiosité des élèves et leur esprit critique...
     Mais les autres personnels de l'établissement sont souvent perplexe devant ce statut particulier. Le statut de "professeur" est souvent incompris ou ignoré. De même, les élèves méconnaissent le métier, en tout cas avant d'avoir assisté à des cours avec le prof-doc.

Et la curiosité alors ? (Marion Fourcade)
Rester en éveil et curieux du monde concerne aussi bien les élèves que l'institution et ses acteurs.
     Les conditions d'exercice demeurent très fortement contrastées d'un CDI à l'autre.  Le professionnel se heurte à la requête principale des utlisateurs qui n'attendent que du service; requête portée également par la hiérarchie : ouverture maximale, entre autres, multiservice de dépannage annexe.
     Les modes, les pratiques, les habitudes, les évolutions se repèrent dans le métier de prof-doc deux fois plus vite qu'ailleurs. L'école est lente et peu en phase avec les nouveaux repères de la société.
     La culture n'est pas forcément gratuite mais la curiosité, oui !

"Qu'est-ce qu'une recherche d'information ?" (Françoise Albertini)
Il est urgent de prendre en compte l'observation des pratiques des élèves, de les analyser et de réfléchir à la formalisation de contenus de formation spécifiques.
     Dépasser la simple mise en oeuvre d'apprentissages instrumentaux ou procéduraux pour faire évoluer les pratiques professionnelles des profs-docs vers une plus grande efficacité, leur donnant ainsi plus de rigueur et de crédibilité.
     Amener les élèves à construire des notions en info/doc pour qu'ils acquièrent les clés de compréhension des phénomènes informationnels.
     La FADBEN a organisé un coprus de 64 notions autour de 7 notions fédératrices : information, document, source, indexation, espace informationnel, recherche d'information et exploitation de l'information.

A suivre...

Tags : , , , ,
Posté par petite noisette à 16:37 - 05. InfO dOc - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Cahiers pédagOgiQues > les élèves et la dOcumentatiOn (2)

  • dessins

    helo,

    à mon avis tu n'as pas le droit de publier ces dessins qui appartiennent aux cahiers pédagogiques...

    Posté par jack, 23 mars 2009 à 17:00 | | Répondre
  • Oui c'est sûrement vrai!
    Je vais les retirer de ce pas... Il faut montrer l'exemple!!
    (mais ils me plaisaient bien quand même!!)

    Posté par petite noisette, 23 mars 2009 à 23:18 | | Répondre
Nouveau commentaire