blOg-O-nOisettes

Le blOg d'une petite nOisette professeure-documentaliste depuis 2008, passionnée de lecture, de culture et de tout ce qui touche au métier. Maman de Mini-Noisette (2015) et de Micro-Noisette (2019), je parle aussi des livres pour les plus petits.

07 juin 2008

Remise en cause de la mixité scOlaire ?

Le 15 mai dernier, le Parlement a voté une loi anti-discrimination dont l'article 2 donne "la possibilité d'organiser un enseignement non-mixte".
Cette loi a fait couler beaucoup d'encre...
Les classes non-mixtes, autorisées dans certains pays comme l'Angleterre, sont interdites en France depuis la loi Haby de 1975.

Les arguments du gouvernement : volonté de se conformer à une décision européenne. Or cette décision anti-discrimination ne concerne que "les biens et les services", et en aucun cas l'éducation.

filleLes arguments pour la loi :
>libérer la parole des filles
>permettre une meilleure réussite des garçons (qui ne se sentent plus obligés de se rendre intéressants)
>différence de maturité donc pas le même rythme d'apprentissage
>protéger les filles de la violence des garçons.

gar_onLes arguments contre la loi :
>remet en cause le principe d'égalité
>l'égalité s'apprend dès l'enfance où les bases doivent être créées. Après c'est trop tard.
>engendre un sexisme et une vision stéréotypée de l'autre sexe
>permet aux particularismes religieux d'exiger la séparation

La FCPE dénonce "un article qui porte atteinte aux principes de laïcité et de mixité à l'école" et qui "sous couvert de lutte contre la discrimination permet à tous les particularismes religieux d'éxiger la séparation des filles et des garçons pour tel ou tel enseignement."

La FSU parle de "décision rétrograde".

La ligue des droits de l'homme a ajouté : "A quand des autobus et des wagons réservés aux femmes?"

Dans une note, le gouvernement a affirmé que la mixité reste le principe organisateur de l'école et que cette loi ne concernera que des exceptions.
Il faut donc attendre le décret d'application pour voir concretement comment cela va s'organiser.
Cependant, avec la réduction du nombre de postes d'enseignants, on voit mal comment on pourrait dédoubler certains cours !?

Définitions (Le Petit Larousse, ed. de 1996) :
>Mixité = caractère mixte d'un groupe.
>Mixte = qui comprend des personnes des deux groupes.
>Parité = Egalité parfaite.
>Egalité = 1.Qualité de ce qui est égal. 2. Rapport entre deux individus, citoyens, égaux en droits et soumis aux mêmes obligations.
>Equité = Vertu de celui qui possède un sens naturel de la justice, respecte les droits naturels de chacun; impartialité.

+ d'infos :
>Mixité scolaire : pas de remise en cause? (VousNousIls)
>Séparer filles et garçons à l'école (Le Monde)
>Ecole : séparer filles et garçons c'est de nouveau possible (Rue 89)

Tags : , , , , ,
Posté par petite noisette à 12:22 - 04. Système éducatif - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Remise en cause de la mixité scOlaire ?

  • Bonjour

    Je viens de lire ton message sur la mixité et je m'interroge sur les sources de ton propos, notamment en ce qui concerne les arguments pour / contre.

    Merci d'avance pour ces précisions, je guette ta réponse avec impatience.

    Posté par Morgane, 07 juin 2008 à 23:15 | | Répondre
  • Mes sources ce sont les 3 liens que j'ai ajouté. Il y a quelque chose qui pose problème dans les arguments? J'ai tout à fait pu me tromper mais là je vois pas...
    Il est prouvé que les garçons réussissent mieux lorsqu'ils sont séparés des filles (pour les filles ça ne change rien)et on sait également qu'on développe une vision stéréotypée et des préjugés lorsqu'on ne connait pas l'autre (c'est valable pour fille/garçon mais aussi pour blanc/noir...)
    Par contre si tu voulais des auteurs précis qui auraient affirmé ça...il y a Michel Fize qui a écrit "Les pièges de la mixité scolaire", mais à part ça je n'en ai pas.

    Autre point : C'est inscrit dans le Socle commun (point 6, respect de l'autre sexe et refus des stéréotypes)

    Posté par petite noisette, 08 juin 2008 à 13:26 | | Répondre
Nouveau commentaire